Attaque djihadiste contre la Côte d’Ivoire : la version du gouvernement

0
310

Abidjan, le 11 juin 2020 – Le poste mixte Armées-Gendarmerie, à Kafolo, dans la sous-préfecture de Sikolo, dans le Nord-est de la Côte d’Ivoire, a été attaqué par des individus armés non identifiés, le jeudi 11 juin 2020, aux environs de 3 heures du matin, faisant une dizaine de morts, six blessés et un assaillant neutralisé.

Dans un communiqué reçu ce jour, le chef d’état-major général des Armées, le général de Corps d’Armée Lassina Doumbia a, au nom du Président de la République et du gouvernement, présenté les sincères condoléances aux familles des soldats tombés au champ d’honneur et formulé des vœux de prompt rétablissement aux blessés.

« Les enquêtes sont en cours pour déterminer la nature, les circonstances et le bilan définitif de cette attaque. Dans l’intervalle, des mesures urgentes ont été prises dans la zone, notamment la mise en alerte de toutes les troupes ainsi que le ratissage, en vue de retrouver les assaillants » lit-on dans le communiqué.

«Je peux assurer que le niveau d’organisation de nos forces est tel que leur réponse sera rapide. Et nous allons renforcer nos moyens », a affirmé le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, à l’issue d’une réunion du Conseil national de sécurité (CNS).

Hamed Bakayoko a ajouté que des forces de défense et de sécurité venues en renfort ont commencé une opération de ratissage de la zone attaquée pour rechercher les auteurs et les complices de cette attaque terroriste.

«La Côte d’Ivoire a les moyens de faire face. Elle l’a démontré par le passé », a-t-il assuré.

Gouvv.CI