Violences à Koyama : les fils de Macenta appellent au calme

0
729

Co,akry, Guinée : Suite aux violences communautaires survenues mardi dans la préfecture de Macenta précisément à Koyama, plusieurs fils de cette bourgade réculée appellent à lapaix et à coexistence pacifique.

Dans entretien accordé à la rédaction de guineetime.com Marie Keneth Guilavogui a invité les populations de Koyoma (Macenta) à la paix et à la retenue.

« Nous voulons demander à nos parents de revenir à de meilleurs sentiments, la guerre n’a jamais construit, nous sommes une population une et inséparable. Notre avenir se trouve dans nos mains, nous devons le faire dans la paix et dans la quiétude. Nous en appelons à l’esprit patriotique de tout un chacun et que la justice fera la part des choses » 


 Même son de cloche chez Louceny Camara député de la localité. L’ancien ministre de l’Habitat appelle à la coexistence pacifique entre les citoyens et les communautés qui vivent dans cette préfecture.  


« J’adresse mes condoléances les plus attristées aux familles des personnes qui ont perdu leur vie dans ce conflit malheureux ,qui ne devrait pas exister puisqu’il y a tous les canaux de communication, toutes les procédures judiciaires pour aboutir à la résolution de quoi que ce soit. Que des personnes qui vivent ensemble des siècles et des siècles, s’affrontent pour un lopin de terre, c’est vraiment dommage. Je voudrais donc en appeler à la conscience citoyenne, à la solidarité, à la coexistence pacifique entre les citoyens et les communautés qui vivent ensemble pour que la situation précédente puisse revenir. C’est-à-dire le calme, la paix la sérénité pour que nous autres qui nous battons pour le développement de cette préfecture puisse nous consacrer à l’essentiel » plaide-t-il.

Deux communautés se sont affrontées dans Koyamah autour d’un bas-fond. Plusieurs morts et des blessés sont à déplorer.

Oumar Camara