Kankan-Electricité: le mouvement des jeunes ne décolère pas…

0
1268

Kankan, Guinée : la menace de grève plane toujours sur le Nabaya. Après une journée émaillée de violences, mardi dernier, le porte-parole du mouvement des jeunes pour l’électrification de la Haute Guinée, évoque une possible descente dans les rues si les négociations en cours ne donnent pas de résultats probants.

 
Au cours d’un entretien accordé au correspondant de guineetime.info basé dans la préfecture, l’artiste Bakary CONDE du groupe puissance mandingue alias « Beki love », porte parole des jeunes grévistes, a d’abord fait son appréciation du déroulement de la journée de la manifestation.

« Je suis très satisfait de la lutte que nous avons menée mardi. C’est toute la jeunesse consciente qui s’est mobilisée derrière nous et ça, c’est une réussite. Des gens mal intentionnés ont voulu ternir notre image et nous diviser. Mais ils n’ont pas pu et ne réussiront pas car nous sommes déterminés à jamais. On ne peut pas trahir le peuple pour toujours. Notre seul objectif, c’est le barrage ou rien » martèle Beky.


« Malheureusement, regrette le porte-parole des jeunes, nous avons enregistré plusieurs blessés dont j’ignore pour le moment le nombre. Mercredi matin, nous nous sommes rendus chez tous ces derniers pour les témoigner notre soutien. Jusque-là, ils n’ont obtenu aucun soutien sanitaire de la part des autorités. Il y a eu 39 personnes interpellées y compris moi-même mais toutes ont été libérées
. »

A l’issue de la journée mouvementée du mardi, les autorités semblent comprendre le caractère de la revendication de la jeunesse de Kankan.


« Nous sommes pour le moment en phase de négociations. Après la journée de mardi, nous nous sommes réunis et avons pris des dispositions. La manifestation est pour le moment suspendue jusqu’à ce que les autorités nous disent ce qu’elles  ont trouvé pour nous. Au cas où elles ne parviendraient pas à nous satisfaire, on va se faire sentir. Sans le barrage, on ne baissera pas les bras » a t-il conclu.


A signaler que la vie à kankan a repris son cours normal dès mercredi  sans aucun incident.