Routes : « On ne peut comprendre qu’il y ait des nids de poule partout » (A.T Souaré, ancien PM)

0
776

Conakry, Guinée : le dernier premier ministre du régime de feu Lansana Conté ne vas du dos de la cuillère pour dénoncer le mauvais état des routes dans la capitale guinéenne Conakry.

Invité chez les « Grandes Gueules » ce matin, Ahmed Tidiane Souaré se pose même des questions. Extraits de propos.

« On circule très mal dans Conakry… avant-au temps de feu Lansana Conté- la situation était meilleure. Ce n’est pas une question d’embouteillages, mais l’état des routes dans les quartiers. Actuellement on ne peut pas comprendre qu’il y ait des nids de poule partout » constate, amer, l’ancien premier ministre.

M. Souaré trouve aussi que « l’exécution des projets est tellement lente…Nous nous demandons si ce qui est mobilisé sert réellement à la construction des routes », dit-il.

Ahmed Tidiane Souaré ce matin sur Espace FM

Lorsque le journaliste lui pose la question à savoir s’il insinue des cas de détournements de fonds destinés à la réalisation des routes, il répond : « On se pose des questions ».

En ce qui concerne des routes à construire, l’ancien chef du gouvernement fait remarquer que dans les autres pays, on parle en centaines de kilomètres de routes réalisées.

Certainement que le message est bien perçu au ministère des Travaux publics où trône Moustapha Naité. Un cadre proche du ministre accuse l’invité des « GG » d’incohérence dans ses propos.

Mais sur le terrain, à Conakry, il y a des carrefours comme celui de Constantin, à Matam, qui est complètement abandonné par le ministère des Travaux Publics après un début de travaux de réfection. A l’heure actuelle, avec l’état désastreux de ce carrefour, des véhicules s’y cassent les dents !