Guinée : le paludisme fait 67 morts en une semaine

0
433

Conakry, Guinée : L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire s’inquiète de la recrudescence d’autres maladies par négligence au profit du Coronavirus.

Selon les statistiques fournies  par les responsables  ce week-end au cours d’un point de presse, sur les 4 dernières semaines, le paludisme seulement a tué 67 personnes, 17 femmes ont perdues la vie  par suite  accouchement, 40 nouveaux nés également en sont morts dans les différentes maternités du pays.

Face à la situation, l’invite est faite à tous les niveaux dans le cadre de la vigilance afin que d’autres épidémies ne puissent prendre le dessus parallèlement au COVID-19. 

«Il ya de ces situations qui passent inaperçues, depuis un bon moment, nous n’avions pas de cas de poliomyélite. Aujourd’hui, il y’a des cas de poliomyélite qui tendent vers dix(10). Nous avons la confirmation du type de virus qui a été retrouvé pour un certain nombre, le reste va être confirmé (…) Les échantillons sont emmenés dans un laboratoire  en Afrique du Sud et on aura les résultats d’ici la fin de semaine » expllique le chargé d’études du département Surveillance de l’ANSS.

« Ces situations viennent s’ajouter au Covid, si nous ne faisons pas en sorte que nous sortions rapidement de la pandémie du Covid, afin que nous nous consacrions à la surveillance des autres maladies, la situation risque de prendre une autre allure » met-il en garde

« Concernant la rougeole, nous savons qu’avant la Covid, nous étions dans une flambée de cette maladie. On a élaboré un plan de contrôle et de riposte contre la rougeole et plus de seize (16) préfectures étaient ciblées. On a pu mettre en œuvre qu’une dizaine(…) la rougeole a été placée au second plan tout comme les autres maladies. Nous parlons tous de la  Covid, la situation s’améliore et on délaisse les gestes. Quand on délaisse les gestes, on va perdurer, la surveillance des autres maladies va prendre un coup à travers les cas de décès et on dira par rapport au Covid qu’il ya moins de décès comparativement aux autres maladies qui en enregistrent beaucoup » regrette-t-il

L’ANSS a exhorté les voyageurs à faire les tests de négativité avant de sortir de la capitale Conakry qui est l’épicentre de la maladie et surtout, elle conseille le port obligatoire de masques pendant la prière collective le jour de la fête de Ramadan.


MoiseRamaFils