MICROCREDIT : Le Plan Epargne et le Service Coffre Fort du Crédit rural de Guinée

0
858

Conakry, Guinée : Parmi les services variés que propose la plus grande institution de micro finance du pays, se distinguent le Plan Epargne et le Service Coffre Fort. Les adhérents du Crédit Rural de Guinée trouvent là des facilités dans le cadre de la réalisation de leurs projets et leurs activités courantes.

Le Plan Epargne (PE) peut être résumé en une préparation de l’adhérent, remplissant certaines conditions, à affronter ses projets futurs en confiant une partie de ses revenus au CRG. Pour être admis au PE, le client doit ouvrir, après avoir déposé ses copies d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, etc), un compte lié à ce service, avec un solde d’ouverture minimum de 200000 GNF. Bien entendu, ce plan concerne toute personne physique ou morale s’étant acquitté de son droit d’entrée au niveau d’une caisse locale du CRG à laquelle il a souscrit et dont il s’engage à respecter le règlement intérieur.

«Le PE est rémunéré aux taux de 10% annuel pour le dépôt initial auquel s’ajoutent les intérêts sur les versements mensuels calculés suivant des coefficients élaborés par la direction financière », explique Sékou Mohamed Condé, responsable de la communication du CRG.

Le PE n’autorise pas de retrait avant son échéance ; il est immédiatement suspendu lorsqu’un client sollicite une telle opération et une pénalité de 2% est prélevée. En cas de retrait partiel, le solde est transféré et un compte Dépôt à vue (DAV) est  ouvert à cet effet.

«Ce produit est également une passerelle pour accéder à un crédit chez nous. Les montants peuvent même atteindre 4 fois le montant final cumulé en dépôt, en cas de demande approuvée », fait remarquer Condé.

Outre le PE, il existe un produit dénommé Service Coffre Fort (SCF), proposé aux collectivités, sociétés de construction, entrepreneurs et autres particuliers, désirant sécuriser leurs fonds destinés à la réalisation de leurs travaux et projets à l’intérieur du pays. Le solde d’ouverture minimum est de 1000000 GNF. Les frais de sécurisation des fonds sont de 2% par an, soit 0,5% par trimestre prélevé sur le solde le plus élevé affiché par le compte durant les 3 derniers mois.

«Dans ce cadre, les retraits se font selon le chronogramme d’exécution du projet. Un préavis de retrait d’au moins 5 jours sera exigé pour assurer la disponibilité des fonds de montant important », précise le CRG.

«Le SCF permet aussi, à tous ceux qui ont des chantiers, des projets de constructions ou d’autres investissements ou de gestion de trésorerie à la base (y compris les compatriotes à l’étranger) de suivre l’évolution de leurs différents chantiers et projets à distance. Ils ont par ailleurs accès aux informations précises tous les aspects de gestion », conclut Condé.

Cheick Soumah