Covid-19 : l’ANSS explique de nouvelles mesures pour tout voyageur

0
592

Conakry, Guinée : Le Gouvernement guinéen à travers le ministère de la Santé, prend de nouvelles mesures pour des citoyens qui souhaitent se rendre à l’Etranger en cette période de COVID-19.

Le directeur de l’agence nationale de sécurité sanitaire était face à la presse ce mercredi pour expliquer ces nouvelles mesures.

Selon lDr Sakoba Keita, les autorités Guinéennes ont été interpellées récemment par les autorités Sénégalaises sur la qualité des certificats de santé délivrés par celles-ci à ses compatriotes.

Aussitôt informé, le Gouvernement à travers le ministère de la Santé a pris des dispositions.

« Toute personne possédant ce carnet vert qui est délivré par l’ANSS dont je dirige n’est pas valable pour les voyages à l’international. Nous vous le montrons parce qu’il y a eu beaucoup de passagers qui sont partis à Dakar avec ce carnet vert qui n’est pas reconnu par les autorités de la sous-région. Cela est valable seulement pour la Guinée » affirme le DG de l’ANSS.

Désormais seuls les certificats délivrés par l’Institut national de santé publique sont valides pour les voyages à l’Etranger précise le directeur de l’agence nationale de sécurité sanitaire.

« Les autorités guinéennes ont été saisies pour qu’on puisse corriger ce dysfonctionnement qui a été constaté par un pays-frère et c’est ce qui fait qu’on a pris toutes les dispositions. Vous pouvez même passer au palais du peuple où on a aménagé un lieu pour que tous les voyageurs à partir de demain matin, soient prélevés et qu’on puisse leur donner en temps réel, dans les délais impartis, leurs résultats avec un certificat valide délivré par l’institut national de santé publique » poursuit Dr Keita

 Pour éviter la falsification de ces certificats, Dr Sakoba explique les mesures qui ont été prises.

« Nous avons aussi développé une application faite par un Guinéen qu’on appelle passeport COVID et qui va vous délivrer ce type de certificat sur un carton sécurisé. Donc tout voyageur sera obligé d’être muni de ce carton sécurisé qui contient des puces visibles que par infra-rouge qu’on va donner à nos agents. Donc, quand vous venez c’est avec infra-rouge qu’on va vérifier ce carton et qui comprendra ton nom et prénom, ton passeport et numéro d’examen. Parce que si tu présentes un carnet falsifié, non seulement ça serait vu avec cet infra-rouge mais ça va nous faire un signalement qui saisit un faux dossier. Et cet appareil sera remis non seulement par la police mais aux autorités sanitaires à l’aéroport » éclaire-t-il.

L’ANSS invite les uns et les autres à pouvoir respecter cette procédure au risque de voir leur voyage annulé à l’aéroport. Il est à préciser que ce test pour les voyages à l’étranger a été subordonné d’un payement de 650 000 fg par voyageur.