« Lansana Conté a été le fondateur de la démocratie en Guinée » (Moussa Solano

0
959

Conakry, Guinée : les fidèles de l’ancien régime ne dorment pas face aux attaques sans cesse répétées et reniement de quelques anciens proches de Lansana Conté.

Perçu comme l’un des noyaux durs du régime défunt, l’ex ministre de l’Administration du territoire  et de la décentralisation, Moussa Solano a, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 20 août à Kipé évoqué les biens fondés de leurs gouvernances sous le régime du Général Lansana Conté, contre les détracteurs.

Ces détracteurs arguent que « ce que l’on a fait en 10 ans, le régime précédent n’a pas fait en 24 ans ».

Lors du lancement officiel de leur plateforme du groupe d’action pour la paix ( GAPE), l’ancien secrétaire Général du PUP réplique.

« Laissons le peuple  en juger.  Nous n’avons pas refusé l’alternance, nous  n’étions pas dans les conditions de faire l’alternance, nous étions dans une situation inconditionnelle, avec ce qui se passait au Libéria, en Sierra Leone, en Guinée Bissau et en Cote d’Ivoire, la situation était inconfortable en ce moment là. La Guinée a subi une incursion rebelle sur notre territoire et pour la 1ère fois, une agression rebelle a été battu en Afrique » rappelle Solano.

Soulignant les acquis du président Lansana Conté, le conférencier est catégorique.

« Ce que je sais, Lansana Conté a été le fondateur de la démocratie en Guinée, il a organisé la 1ère élection libre et transparente, la libération des ondes pour la presse privée, la mise en place de la CENI…La vie de la Nation est une question de génération, chacun fait son travail et passe. Comme ça, laissons le feu président Conté dormir en paix » a ajouté M. Solano

Dans leur déclaration, le groupe d’action pour la paix et l’entente (GAPE) entend contribuer au renforcement d’une paix durable en République de Guinée par le biais du dialogue, bâtir des stratégies, définir des démarches appropriées et promouvoir les libertés en vue de l’enracinement de la démocratie dans notre pays ; mener et d’approfondir la réflexion en vue de mettre en place une configuration nouvelle du dialogue appelé dialogue structuré inclusif et qui s’appuie sur un collège de personnalités pertinentes.

Plus loin Elhadj Moussa Solano dira que l’origine des problèmes en Guinée  c’est avant pendant et après les élections.

« Tant que nous ne sommes pas dans la phase des élections, il n’y a pas de problème, mais en fin de compte il faudra réunir les gens (et l’opposition et la mouvance) pour dire bon voilà la situation telle qu’elle se présente. Et telle qu’elle se présente ça sera quoi, c’est après avoir examiné un certain nombre de problèmes qui est en lien avec les problèmes qu’on a aujourd’hui, qu’on aura les solutions à ce niveau là et ce sont ces solutions qu’on va justement mettre sur la table. Et c’est ce qui va faire que nous allons nous prononcer sur l’ensemble des questions afin de nous permettre de trouver les meilleures solutions et avoir la paix dans ce pays » à-t-il souhaité.


Le ‘’Groupe d’Action pour la Paix et l’Entente aura pour tâche la mise en place d’un collège de personnalités pertinentes. Pour Elhadj Moussa Solano ce collège de personnalités aura un statut qui correspond à la mission qui leur est dévolue.



Amara Touré et Oumar Camara