Kankan veut remettre ça : « pas de courant, pas de 3è mandat »

0
759

Kankan, Guinée : les jeunes de kankan, malgré les marches émaillées de violences et d’arrestations, décident encore de battre le pavé dans les jours à venir, a appris Guineetime sur place.

 
C’est du moins l’information recueillie en marge d’une réunion au quartier Timbo au près des responsables du mouvement mis en place par ces grognards. 
Ces manifestants disent n’avoir toujours pas eu de suite à leur revendications consignées dans le mémorandum adressé au chef de l’Etat. 

Ousmane KABA président du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, lemartèle d’ailleurs clairement.

« Nous nous sommes réunis pour organiser une marche Pacifique. Parce qu’on a vu que le pouvoir est entrain de badiner avec nous. Sans le barrage, on ne va pas se taire. J’ai reçu dans ma boite whats’app un document qui parle d’un accord du ministre avec l’entreprise Guiter SA qui doit construire le barrage. Tout ça c’est de la blague » révèle Kaba.

« Tant que la construction du barrage ne sera pas annoncée officiellement à la télé, on est là-dessus. Pas de courant, pas de troisième mandat. On entend dire aussi qu’il y a des contres manifestants qui sortiront. Qu’ils sortent, on verra qui prendra le dessus. Déjà les corporations de métier et les femmes sont énormément motivées à nos côtés « menace le président du mouvement.

 
Comme pour annoncer la date de la prochaine sortie et renchérir les propos du président, le porte-parole du mouvement précise.

« On a vu qu’il n’y a pas eu de cadre idéal ouvert pour nous afin de négocier pour satisfaire nos réclamations. Donc dès le 1er septembre on, va battre encore le pavé. Si le barrage n’est pas financé avant l’élection, notre participation ne sera pas en faveur du parti au pouvoir. Parce que nous, nous voulons aujourd’hui une personne qui va venir exécuter un barrage hydroélectrique pour électrifier toute la région et envoyer le pays vers l’émergence. Si le parti au pouvoir ne peut envoyer le pays vers l’émergence, on ne voit pas de raison pour continuer avec le parti » alerte  Mamoudou KABA.


A signaler que depuis la libération des membres du mouvement, arrêtés lors de la dernière manifestation, les jeunes avaient observé une trêve d’un mois sous la demande des sages.

 
Sékou CAMARA 628 71 47 24