Ouverture des mosquées : « Si c’est seulement les vendredis, ce n’est vraiment pas la peine », réplique l’imam de Boulbinet

0
684

La décision du Secrétariat général en charge des Affaires religieuses concernant l’ouverture des lieux de cultes exclusivement les vendredis pour les musulmans et les dimanches pour les chrétiens n’enchante pas le premier imam de la mosquée de Boulbinet, située dans la commune de Kaloum.

L’imam El hadj Alhassane Khomeiny Camara rencontré par notre rédaction ce samedi 29 Aout dans l’enceinte de ladite mosquée juge insignifiant cette décision. Pour lui, la fermeture des lieux de culte n’a aucun effet sur la propagation du COVID-19 qui d’ailleurs est en constance progression en dépit de cet état de fait.

L’imam Alhassane Khomeiny Camara dit avoir appris la nouvelle de l’ouverture des mosquées uniquement les vendredis et même avoir reçu la note circulaire venant du secrétariat général en charge des affaires religieuses. Le religieux rappelle que les prières du vendredi ne sont pas les seules recommandées à être faites dans les mosquées, mais les cinq prières quotidiennes dictées par l’islam. Cette décision sonne pour lui comme une manière de braver la religion. « Si ils (responsables religieux ndlr)  veulent que les autres jours les mosquées soient fermées et ouvertes seulement les vendredis, cela va donner l’occasion aux gens de ne pas respecter la religion. Le peuple a besoin de rencontrer Dieu à l’heure-là. Billahi (Juron) pas seulement les musulmans, je dis le peuple guinéen a besoin d’être en comminions avec Dieu pour lui demander sa grâce, lui demander de nous épargner de cette maladie appelée Coronavirus qui tue les gens », explique-t-il.

Le premier responsable de la mosquée de Boulbinet ne se réjouit absolument pas de cette nouvelle et demande aux autorités gouvernementales, sanitaires et religieuses de revoir la situation. « Wallahi (juron) je ne suis pas satisfait. Je  veux que le Secrétaire général des Affaires religieuses (Aly Jamal Bangoura, ndlr) s’efforce encore d’aller voir l’ANSS, le chef du gouvernement et surtout le Président de la République pour les dire de laisser les musulmans et les chrétiens faire leurs obligations religieuses dans les lieux de cultes respectifs chaque jours. Si c’est seulement les vendredis, ce n’est vraiment pas la peine. Ils n’ont qu’alors fermé », insiste El hadj Alhassane Khomeiny Camara.

La fermeture des mosquées n’explique pas la diminution du taux de contagion,  car tous les jours les chiffres ne vont que grimpés de façon exponentielle s’est justifié l’imam Alhassane Khomeiny Camara. « Wallahi (Juron) tant qu’ils  ne laissent pas les mosquées ouvertes quotidiennement, Coronavirus ne va pas quitter la Guinée », prévient-il.

El Hadj Alhassane Khomeiny Camara dit  ne pas se plier à cette décision. Déjà sa mosquée est ouverte aux fidèles et les cinq prières quotidiennes  s’y  effectuent tous les jours. Et quand on lui pose la question s’il n’est pas inquiet, il répond : « Mon frère ! On n’a jamais attrapé les commanditaires des organisations au Palais du Peuple. C’est moi, un imam qui a organisé les prières dans la mosquée qu’on arrêtera ? S’ils viennent, je suis-là, je suis là à leur disposition ».

Moise Rama Fils