Cour Constitutionnelle : Les nouveaux commissaires de la HAC prêtent serment

0
408

Les 13 nouveaux commissaires de la Haute autorité de la communication (HAC) ont prêté serment ce lundi 31 à la Cour Constitutionnelle. Cette présentation de serment obéit à l’article 7 de la loi organique 2020/0010/AN/ du 3 juillet 2020, portant attributions, composition, organisation et fonctionnement de la Haute autorité de la communication.

Après leur prestation de serment, le président de la Cour Constitutionnelle, Mohamed Lamine Bangoura, est revenu sur la mission des nouveaux commissaires de la HAC. « Dorénavant vous êtes investi d’une mission noble, mais complexe et difficile. Elle consiste à garantir et assurer essentiellement la liberté et la protection de la presse ainsi que tous les moyens de communication de masse, mais dans le respect scrupuleux de la loi. La régulation, c’est promouvoir, protéger cette liberté, mais aussi sanctionner, lutter contre ce manquement, l’intolérance, la désinformation et l’intoxication », a rappelé M. Bangoura.

Le Président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo, promet que son institution va veiller au respect de la loi et faire respecter le droit. « Le serment, c’est le serment. Nous allons respecter la loi et faire respecter le droit. C’est avec beaucoup de bonheurs que nous avions prêté serment. J’espère que chacun des membres respectera ce serment. Et après concertation avec les 13 membres, nous vous dirons très rapidement les chantiers urgents. Il y en a et nous allons les répertorier et nous attaquer directement à la tâche », a-t-il conclu.

M. Amadou Touré, en tant que nouveau commissaire, n’a pas caché ses sentiments : « J’ai plusieurs motifs de satisfaction et de fierté. Le premier est que j’ai été choisi par une corporation la presse en ligne pour la représenter au niveau de la HAC. Le deuxième, c’est que ce choix a été entériné par monsieur le Président de la République. Le troisième, c’est servir ma nation à un niveau aussi élevé, je crois que ce n’est pas donné à tout le monde. Donc, c’est vraiment un motif de fierté et de satisfaction ».

Le serment engage les nouveaux commissaires de la HAC à remplir solennellement et fidèlement en toute indépendance et impartialité leur fonction.