Candidature d’Alpha Condé à la présidentielle : « Ce qui n’existe pas au RPG Arc-en-ciel, c’est la peur » (Domani Doré)

0
588

Conakry-Guinée : Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le Président Alpha Condé a bel et bien déposé ses dossiers de candidature à la Cour Constitutionnelle ce jeudi 3 Septembre pour l’élection présidentielle du 18 Octobre 2020. Une demi-heure après, le candidat Condé est ressortie de l’institution après avoir déposé ses dossiers auprès de la commission de réception.

Sans dire un mot à la presse qui était massivement mobilisée pour la circonstance. Il s’est vite empressé de prendre son véhicule de commandement pour rejoindre son palais. Pourtant, il était venu à pied.

La porte-parole du Rpg arc-en-ciel, l’honorable Domani Doré, a soutenu que  cet acte de leur candidat rassure l’effort qui a toujours été consenti. « Nous parlons quand-même d’une candidature qui a été une sollicitude par le peuple de Guinée, réuni au sein de la CODECC, accompagnant le RPG Arc En Ciel. Nous parlons du champion du RPG Arc En Ciel, le peuple nous a fait confiance en 2010, en 2015. En 2020, c’est le peuple qui nous demande encore de poursuivre », a déclaré Mme Doré avant d’ajouter : « Ce qui n’existe pas au RPG Arc En Ciel, c’est la peur. Le 18 Octobre, nous allons célébrés au soir de cette date, la victoire du Prof. Alpha Condé ».

« Qu’on se respecte entre Etat »

L’honorable Domani Doré a profité de l’occasion pour répondre la France qui, dans un communiqué, se dit préoccuper de la situation actuelle que traverse la Guinée avec le souhait du Président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. La députée n’est pas allée du dos de la cuillère : « La Guinée est un Etat souverain. En aucun cas, la France ne doit s’interférer dans les affaires internes. Il faut rappeler qu’il y a un message de la France qui a rappelé aux opposants ivoiriens par exemple que la souveraineté d’un Etat est quelque chose qu’on ne négocie pas. Par conséquent, la France ne peut qu’appeler les différentes parties à l’apaisement, à s’engager dans un dialogue inclusif et bien entendu, respecter la souveraineté du peuple qui voudrait que cela s’exprime dans les urnes. C’est  pourquoi nous aussi à notre niveau, nous feront tout ce qui est légalement à faire. C’est pourquoi vous aviez constaté que la nouvelle République donne l’autorisation au Président de la République d’être candidat. Nous l’accompagnons dans cette légalité et nous remercions le peuple de Guinée qui a toujours exprimé sa maturité démocratique dans les urnes ».

A la question de savoir si le RPG Arc En Ciel ou le gouvernement n’a pas peur des sanctions de la France ? Mme Doré réplique : « On vous a dit que nous sommes les élèves de la France pour qu’elle nous sanctionne? ». Mais c’est l’ancienne puissance colonisatrice quand-même, assène un autre journaliste. « Vous dites l’ancienne. Donc, nous sommes maintenant à la phase d’émergence. Donc, s’il vous plait, qu’on se respecte entre Etat », a-t-elle conclu.

Moise Rama Fils