Conakry : Des manifestants dispersés par les forces de sécurité à Tombolia

0
650

Conakry-Guinée: Il s’agit d’un groupe de jeunes qui a spontanément manifesté ce lundi 7 septembre, à quelques encablures du grand rond-point de Tombolia, commune de Matoto. Ces protestataires dénoncent l’attaque survenu récemment au domicile du Kountgui de la Basse côte.

Très tôt ce lundi matin à Tombolia, c’est la panique qui s’est emparée du quartier. À cause de l’ampleur de cette manifestation spontanée, plusieurs parents d’élèves sont venus chercher leurs enfants dans les écoles proches de l’endroit où les protestataires se sont regroupés.

Des pancartes en mains ou encore des barricades érigées sur l’autoroute, ces protestataires ont été rapidement dispersé par les forces de sécurité. À travers cette manifestation, ils ont voulu dénoncer surtout le manque d’emploi et l’insécurité galopante qui trouble parfois la quiétude sociale des paisible population. Sur leurs pancartes et banderoles, on pouvait lire entre autres : « Le Kountigui est à respecter !» ou « Nous ne voulons pas un troisième mandat ». Ils interpellent les autorités sur la sécurité et la protection des personnes âgées. Pour le moment, le calme est revenu dans le quartier et la circulation qui avait été perturbé s’est progressivement rétablie en début d’après-midi.

Selon les indiscrétions, des mains noires se cachent derrière cette manifestation spontanée. En tout cas, c’est la deuxième manifestation spontanée constatée dans le même quartier à moins d’une semaine.  De quoi s’inquiéter pour la quiétude sociale à l’approche de la présidentielle.

   Saloum condé