Arrêt des manifs à Kankan : Les jeunes ont-ils été corrompus ?

0
535

Kankan-Guinée : L’annonce de la fin des manifestations à Kankan par les leaders du mouvement à la tête des grognes se fait interpréter de plusieurs manières aujourd’hui dans la ville de Nabaya. Selon les propos de certains citoyens recueillis sur les ondes des médias locaux, le président du mouvement aurait été corrompu par les négociateurs.

Pour apporter un démenti,  le principal négociateur du Sèrè Djamanadia n°4 est sorti de son silence dans la soirée du mercredi 9 septembre soir à travers une déclaration. C’est ce que rapporte ce jeudi 10 septembre, le correspondant de guineetime.com basé dans la préfecture. « Nous remercions les jeunes de nous avoir honorés, car ils ont décidé de mettre fin aux manifestations à cause du Sèrè. Mais ce qui nous étonne, est que nous entendons un peu partout que nous leur avons donné de l’argent pour qu’ils acceptent d’enterrer les manifs. C’est ce qui nous amène à vous assurer que ce sont des purs mensonges. Nous n’avons rien donné à ces jeunes. C’est le respect qu’ils nous ont accordé. Ce n’est pas pour argent. Si c’était le cas, ils allaient prendre des centaines de millions avec les ministres qui n’ont pas réussi à les convaincre avec les billets de banque. Qu’est-ce que nous on peut les donner qui soit plus que ce que donne un ministre ? Donc, que chacun sache que c’est des mensonges qui ont été fabriqués », s’est indigné le leader du Sèrè. Pour le Sèrè, à qui reviens le mérite d’avoir réussi à apaiser la tension à Kankan, si les jeunes se sont calmés, c’est parce qu’ils ont vu aussi un document avec eux (les membres du Sèrè) qui prouve suffisamment que le projet de construction du barrage est déjà signé.

Le président du mouvement, Ousmane Kaba, s’est défendu aussi : « Si c’était pour nous même que nous menons ce combat, nous aurions pu prendre des biens et postes pour nous satisfaire, mais tel n’est pas le cas. On le fait pour notre région. Nous n’avons reçu aucun franc des mains de qui que ce soit. Et d’ailleurs, ce sont les manifestations qui ont été arrêtés, mais le mouvement continuera pour toujours. Nous suivons de près l’évolution de la construction du barrage. Après l’électricité, nous allons entamer le combat pour obtenir des routes et autres ».

Durant plus de trois mois, les jeunes de Kankan réunis au sein du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée se sont engagés à travers des manifestations de rue pour exiger au Chef de l’Etat Alpha Condé la construction d’un barrage hydroélectrique pour la région. Malgré les tentatives de dissuasion et les médiations, ils n’ont pas cédé. C’est à la surprise générale qu’ils ont décidé d’arrêter les manifestations de rues à la demande du Sèrè Djamanadia n°4 la semaine dernière. Il faut noter que cette décision des leaders du mouvement continue de faire couler beaucoup d’encres et de salive dans la cité. Selon certains citoyens murmurent toujours que les leaders du mouvement ont reçu des centaines de millions de francs guinéens pour qu’ils arrêtent les manifestations à l’approche de la campagne présidentielle pour le scrutin du 18 octobre prochain.

Sékou CAMARA pour guineetime.com

628 71 47 24