Présidentielle 2020 : L’ USSEL déjà en marche !

0
822

Conakry-Guinée : Ce vendredi 11 septembre, l’Unité spéciale de sécurisation de l’élection (USSEL) a officiellement lancé ses activités à la villa 31 de la Cité des nations, commune de Kaloum.

Créer par décret Du/2020/028/PRG/SGG/ du 23 janvier 2020, l’USSEL est placé sous tutelle de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Elle est dirigée par le Haut commandant de la gendarmerie nationale, il est secondé par le Directeur général de la Police nationale. L’USSEL a pour mission la sécurisation du processus électoral sur l’ensemble du territoire national.

Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale, le Général Ibrahima Baldé, coordonnateur de l’USSEL, apporte des précisions sur le rôle et le fonctionnement de cette unité : « L’USSEL a son siège à la villa 31 de la cité des nations. Elle est cmposée d’un centre des opérations qui coordonne toutes les activités sur le terrain. Avec les unités territoriales d’intervention et des services de renseignements de la gendarmerie, de la police et de la protection civile. Cette coordination se fait avec les commissaires de la CENI et leurs démembrements, les autorités administratives, les partenaires impliqués dans les élections, la société civile, les observateurs accrédités nationaux et internationaux. Le centre des opérations comprend 12 cellules : cellule bi-nommée police-gendarmerie et protection civile. Tours les activités de sécurisation du processus électoral sont centralisées au centre des opérations et répertoriées dans un journal de marche heure par heure et minute par minute avant, pendant et après le scrutin ».

Le président de la CENI, Kabinet Cissé, a rappelé les défis qui attendent l’USSEL : « Vous devez être sur le terrain, cela veut dire que vous devez respecter les législations nationale et internationale comme cela a été édité par un certain nombre d’organismes y compris la CEDEAO et les Nations unies. Cela veut dire que vous avez les défis de respecter les droits de l’homme. En sécurisant les élections, vous ne pouvez pas vous permettre de violer le droit des  citoyens guinéens. Donc, c’est un défi extrêmement important qu’il soit nécessaire de prendre toutes les mesures. Deuxième défi, votre mission couvre tout le territoire national, vous rendrez compte des différents bureaux qui vont exister. Donc, vous devez être présent dans tous ces bureaux de vote, ce n’est pas quelque chose de facile cette dimension géographique ». L’USSEL aura la lourde tâche de sécurité près de  15 000 bureaux de vote sur l’ensemble territoire national.

Oumar Camara