Fermeture des motels : << il n'a jamais été question>> Dixit, le Directeur national du tourisme

0
619

Conakry, Guinée: Certains motels de Conakry ont été récemment la cible des forces de l’ordre dans le cadre du respect de l’état d’urgence sanitaire. Une situation que déplore le département de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat.

Dans un entretien accordé à nos confrères d’espace FM le directeur national du tourisme a apporté quelques précisions dans ce dossier qui ne cesse de couler ancre et salive.

<<C’est une allégation, quand on nous dit que les hôtels, motels et restaurants sont fermés. Il y a eu certes des bavures mais il n’a jamais été question. Nous avons tous les discours du président de la République, et de Monsieur le premier ministre, dans la phase une et dans la phase deux de l’état d’urgence>>   s’indigne Mohamed Cissé, Directeur national du tourisme.

Sur la question de savoir si le ministère d’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat est informé de la descente policière dans les motels et hôtels, le directeur national du tourisme qualifie ces descentes musclées de bavures. << il a été seulement demandé de fermer les nightclubs, les bars café, et les centres de loisirs, à cause de la propagation de la maladie, pas des arrestations et voir même des emprisonnements>>, a -t-il déploré.

Et d’ajouter << La réaction du département ne s’est pas fait attendre, le département à toute suite écrit au ministère de la sécurité pour recadrer s’il y a dérapage parce que nous nous n’avons pas le droit d’être sur le terrain pour demander mais je précise qu’il y a eu une commission composée des membres du département et de la police qui a travaillé sur cette affaire>>

Selon le directeur national du tourisme les centres de loisirs sont concernés par cette mesure sont à date fermés à travers le pays.

                                                                                                   Oumar camara