Kankan: le discours d’Alpha CONDE attise la tension entre les militants des partis politiques à Kankan

0
941

Kankan,Guinée: Dans son adresse hier samedi à la population de la Haute Guinée depuis son palais présidentiel, le président Alpha CONDE a invité ses militants à ne pas voter pour les autres candidats originaires de la même région que lui.

 Quelques heures après la tenue de ce discours, la panique s’empare de la cité de nabaya. C’est aux environs de 10 heures ce dimanche 20 septembre que certains militants du RPG se sont regroupés pour mener des actes de sabotages contre les affiches des partis politiques en lice au compte de cette présidentielle. De quoi s’inquiété pour des regains de violence dans cette ville d’autant plus que Kankan a difficilement respiré ces derniers moments.

Sur les réseaux sociaux, les menaces des militants du RPG pleuvent de partout. C’est le cas par exemple du mouvement GNAC de Lamine Cissé. Un mouvement qui professe et prophétise la violence sur la toile sans s’inquiéter et ni craindre les lois du pays sur la cybercriminalité.

<< A Kankan il n’y a pas d’autres couleurs si ce n’est que la couleur jaune. Toute personne qui brandira une autres couleurs, en dehors du jaune, nous croisera sur son chemin. Nous nous apprêtons comme ça pour descendre dans la ville. Nous allons faire descendre tous les autres banderoles des autres partis qui sont suspendus un peu partout  », a menacé Lamine Cissé sur sa page Face book.

Dans cette communication, il revendique surtout, l’identité Manding, un exercice auquel le Président lui-même à tenter de faire hier en s’adressant à ses   militants à l’occasion du lancement officiel de la campagne à Kankan.

« Celui qui est garçon, qu’il nous trouve. Il n’y a pas d’autres partis à part le RPG. Tout malinkés qui ne votera pas pour Alpha CONDE, n’est pas un digne fils manding>>, peut-on lire aussi dans la même publication sur la page Facebook du mouvement GENA C de Lamine Cissé.

Dans le camp adverse, le responsable local du parti PADESS se dit indigné du comportement des RPGISTE à travers la ville de Kankan :

<< Je viens de rencontrer le Maire. Les partisans du RPG sont entrain de couper nos banderoles un peu partout. J’ai demandé à mory Kolofon DIAKITÉ de prendre ses responsabilités, si non ça va se passer très mal>>, a averti, Adja Madi KABA.  De quoi s’inquiéter pour la suite de la campagne.

 Sékou CAMARA pour guineetime.com

628 71 47 24