Transport urbain : les vieilles habitudes refont surface

0
339

Conakry,Guinée: Après l’annonce des mesures d’allègement, hier Mardi, par un décret présidentiel. La surcharge des passagers dans les bus, mini bus, y compris dans les taxis revient à vogue.

  Dans les rues de Conakry, ce 23 septembre, on pouvait constater un peu partout dans les arrêts de bus, de l’embarquement à outrance des passagers sous l’œil impuissant de la police. Malgré le rétablissement du coût du transport, certains citoyens évoquent désormais la réduction de celui du litre de carburant à la pompe.  C’est le cas de Sidiki Cissé, chauffeur de taxi, pour qui la diminution du prix de carburant, touche toute les entités.

Entre refus et la sous-estimation de cette pandémie, certains citoyens se donnent la liberté de plus porter les masques alors que la pandémie de corona virus est encore présente.

 De Kaloum à Matoto en passant par Matam, la surcharge d’impose d’elle-même et parfois certains se baladent sans se soucié de la pandémie. Mais certains échappent au contrôle de la police.

Amara Touré