Baccalauréat 2020 : L’ASEG doutent des résultats !

0
669

Conakry-Guinée : Quelques heures après la publication des résultats du baccalauréat, session 2020, la commission d’observation indépendante des examens nationaux de l’Association scolaire et estudiantine de Guinée (ASEG) a émis des doutes sur la fiabilité des résultats dans la soirée de ce vendredi 25 septembre 2020.

Pour le président de l’ASEG, la session 2020 est un record depuis 2011. M. Kabinet Keïta se félicite de cette amélioration si tel était le cas, mais a émis des doutes sur ce taux de réussite. Il dit ne pas comprendre comment a-t-on parvenu à un tel pourcentage cette année, vu que les cours ont été perturbés à plusieurs reprises suite à des grèves répétées et à la pandémie du COVID-19. « Je rappelle que jusque-là, le taux le plus élevé était en 2016 avec 42,27%. Donc, les résultats de la session 2020 constituent à cet égard un record historique. Nous devons nous poser des bonnes questions aujourd’hui sachant que l’année scolaire a connue beaucoup d’embuches avec les grèves à répétition pendant trois (3) mois et aussi la pandémie du COVID-19 qui n’a pas favorisé l’exécution du programme d’enseignement dans les écoles publiques. Donc, nous devons nous poser des questions légitimes quand à ces résultats, ils sont vraiment douteux », a-t-il indiqué.

Le taux pour les sciences Mathématiques est de 54,80%, 49,35% pour les Sciences expérimentales et les Sciences sociales avec 34,12% sur un pourcentage général de 44,43%. Ces pourcentages méritent des interrogations. « Nous ne comprenons pas cette hausse du taux élevé des admis. Est-ce que c’est dû à la marge de tolérance que le ministère de l’Eduction Nationale a bien voulu accorder aux candidats ? Est-ce que c’est le signe d’un bon état du système de santé de l’éducation guinéenne ? Ou est-ce que c’est parce qu’il y a eu assez de fraudes ? Nous nous posons toutes ces questions face à ces résultats », a conclu M. Kabinet Keita.

Cette année, ils étaient 96.461 candidats dont 36.152 filles répartis dans 265 centres sur l’ensemble du territoire national.

Moïse Rama Fils