Présidentielle 2020 : L’OCGR lance le monitoring de la campagne

0
376

Conakry-Guinée : L’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité s’implique pour la bonne marche de la campagne présidentielle. Cette structure a officiellement lancé ce vendredi 25 septembre 2020 le monitoring des campagnes électorales.

Selon M. Ange Gabriel Haba, responsable de l’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité, plus de 250 personnes seront déployées dans les 33 préfectures du pays et deux personnes par quartiers dans la capitale Conakry.  « L’objectif de ce monitoring est de constituer un outil efficace d’observation des campagnes de prévention et de dissuasion de toutes les violences physiques, morales ou verbales et autres comportements pouvant être de nature à compromettre la sérénité, la courtoisie et le bon déroulement des campagnes électorales. C’est aussi donc un moyen de faire respecter les textes de lois en la matière et de redire les manquements liés à ce processus. Le monitoring sera assuré par les points focaux des 33 préfectures et les 5 communes de Conakry. A cette occasion, l’OCGR demande une meilleure collaboration et rapprochée de tous les partis en compétition, des médias, des autorités locales pour faciliter l’atteinte de ces objectifs. Les observateurs se rendront aux sièges des partis politiques dans chaque préfecture pour prendre contact avec les responsables de ces partis et connaître les programmes de campagne. Des rapports d’étape seront publiés en toute objectivité sur le déroulement de ces campagnes. Les rapports permettront la prise d’actions concrètes en vue de corriger éventuellement les dérapages sur le terrain », a expliqué M. Haba.

Certains  partis politiques en lice à l’élection présidentielle du 18 Octobre soutiennent cette initiative. C’est le cas du parti UDIR. « Nous en ce qui nous concerne à l’UDIR, nous avons participé parce que nous avons cru parler de paix, prévenir les violences pendant la campagne. C’est une très bonne chose, nous allons nous engager et nous comptons collaborer pleinement pour préserver les violences », a justifié M. Hamidou Sow de l’UDIR.

De son Côté Mohamed Lamine Touré, Secrétaire général adjoint du parti PLP, a ajouté que : « Nous sommes un parti jeune, une jeunesse consciente, nous voulons aller à cette élection pour que cette élection soit une élection libre, transparente, crédible et apaisée. Donc, si l’OCGR s’investit dans ce cadre de promouvoir la cohésion sociale, la paix et la quiétude, c’est quelque chose qui nous enchante puisque nous sommes un parti social et démocrate ».

Oumar Camara