La Guinée ferme sa frontière avec le Sénégal à l’approche de la présidentielle du 18 octobre

0
467

Sans préavis, ni communication officielle, la Guinée Conakry a fermé sa frontière avec le Sénégal selon des sources officielles citées par un medium local, lundi.

« Les camions qui transportent des marchandises étaient autorisés à circuler. Mais maintenant, là, je crois que c’est une décision de l’Etat de fermer momentanément les frontières. Je ne peux parler que pour le cas de Koundara », a annoncé lundi à « africaguinee.com » Aboubacar Mbop Camara, préfet de Koundara, une préfecture au nord se trouvant à la frontière avec le Sénégal.

L’information a été confirmée par le gouverneur de la région de Labé.

« Nous sommes dans une période électorale. Partout ça se ferme. Mais il n’y a aucun problème (…) la fermeture des frontières n’est ni un tabou ni un secret », a expliqué Madifing Diané, gouverneur de la région de Labé, cité par le même médium.

Même si Conakry n’a pas officiellement communiqué sur la mesure, « guineelive.com », qui évoque aussi la fermeture de la frontière avec la Guinée Bissau, voit à travers cette décision une volonté du président Alpha Condé de rompre tout contact avec les deux pays voisins en perspective de la présidentielle du 18 octobre 2020.

« La fermeture des frontières avec les voisins les plus coriaces que sont le Sénégal et la Guinée Bissau (…) est une réalité », a précisé ce site.

Alpha Condé, en lice pour un troisième mandat à polémique, fait face à onze autres candidats qui ont fait bloc pour réaliser l’alternance.

La campagne électorale ouverte le 18 septembre va se poursuivre jusqu’au 17 octobre prochain.

 Source AA