Labé : La cargaison de matériel électoral de l’UFDG relâché ! (Douane Labé)

0
760

Labé-Guinée : Le camion de l’UFDG contenant du matériel électoral saisit dans la soirée d’hier  jeudi 1 er octobre 2020 a été finalement relâché ce vendredi 2 octobre après qu’un contrôle ait été fait dans les locaux de la direction régionale de la douane de Labé.

Le Directeur régional de la Douane, le Colonel Mamady Keita

Selon le directeur régional de la douane de Labé, le camion a été libéré parce qu’ils ont constaté après vérification qu’il n’y avait rien de compromettant. « Le camion a été relâché parce que nous n’avons rien trouvé de compromettant dans le véhicule. Mais une fois encore, je voudrais réitérer aux uns et aux autres que c’était pour des besoins de sécurité de la cargaison de l’UFDG. Personne d’autre n’a donné l’ordre, c’est moi. Même ma direction générale n’est pas informée. J’ai pris cette décision sur moi voilà. Comme nous, nous avons déjà vérifié, à l’embarquement pour n’importe quelle destination, que cela soit N’Zérékoré, Yomou, Kankan ou Siguiri, qu’on nous informe. Nous allons envoyer des agents qui vont assister à l’embarquement et ils envoient l’ordre de mission, nous allons signer pour ne pas qu’il ait de problèmes sur le trajet », a rassuré le directeur régional des douanes de Labé, le Colonel Mamady Keita.

Mme Yassine du bureau fédéral de l’Ufdg de Labé

Du côté de l’UFDG, des responsables du parti ont confirmé qu’effectivement le camion leur a été rendu avant de revenir sur la destination du camion. « Le problème, c’est décanter. Finalement, ils nous ont rendu le camion. Et d’après le directeur régional de la douane, c’était juste pour la sécurisation du camion. Du camp, on a suivi le camion jusque dans la cour de la douane. Finalement, tout s’est bien passé. Il n’y avait que des t-shirts, des casquettes et des affiches de L’UFDG pour la campagne. Le matériel est destiné pour Dalaba  jusqu’à Guéckédou, Siguiri c’est vers la Forêt. Donc, Labé n’a rien à voir avec ce matériel de campagne qui est arrivé », a expliqué Mme Yassine du bureau fédéral de l’UFDG à Labé.

Aissatou Diallo, Labé pour guineetime