Présidentielle 2020 : voici « le choix de Macron pour stabiliser la Côte d’Ivoire »

0
480

Tidjane Thiam serait le choix de Macron pour stabiliser la Côte d’Ivoire. Cheguevara Ernesto revient sur cette affaire.

Selon les révélations du Financial Times, voici le choix de Macron pour stabiliser la Côte d’Ivoire.

Plus que jamais, l’ombre de Tidjane Thiam, ex patron du Crédit Suisse et ancien ministre du plan et du développement de Henri Konan Bédié, plane sur l’avenir politique de la Côte d’Ivoire.


Dans un article publié ce Mercredi 07 Octobre, le très réputé journal Anglais, The Financial Times, révélait le projet inavoué de Paris, pour stabiliser son ancienne colonie, en proie à des déchirures profondes au sein de la classe politique Ivoirienne.

S’appuyant sur des sources proches de l’Elysée, le confrère indique qu’après la rencontre du 04 Septembre dernier entre le chef de l’état Français, Emmanuel Macron et son homologue Ivoirien, Alassane Ouattara‘’Le nom de M. Thiam, un citoyen Franco-Ivoirien, fut par la suite évoqué parmi tant d’autres, comme une personne que Paris verrait bien tenir un rôle de premier plan dans une future administration Ouattara, au cas le dirigeant sortant Ivoirien, remporte un troisième mandat…’’.

Des allégations nuancées par un officiel de l’Elysée, ayant assisté au tête-à-tête, entre les deux présidents et qui à en croire le tabloïd Anglais, ‘’a confirmé que le nom de M. Thiam a surgi parmi tant d’autres, mais a insisté que cela relevait d’une fiction de laisser entendre que M. Macron avait fait des propositions concrètes pour une participation de M. Thiam dans une administration Ouattara’’.

Cependant précise ce fonctionnaire de l’Elysée, cité par le journal, ‘’Cela pourrait être un développement positif pour la Côte d’Ivoire, mais nous n’étions pas en situation d’en faire cas. Si nous le mettons sur la table, ce serait la meilleure manière de le (NDLR : Le projet) tuer’’.

Très respecté dans les hautes sphères de la finance internationale, Tidjane Thiam est de plus en plus perçu comme une alternative crédible dans un environnement politique Ivoirien, rendu hermétique par son caractère gérontocratique.

Principal bémol pour le chef du groupe d’experts mandatés par l’UA pour la gestion à l’international de la lutte contre la Covid-19, son impopularité. Car, beaucoup reprochent en effet à ce technocrate, son effacement de la scène politique Ivoirienne, depuis le coup d’état de Décembre 1999.

YECLO.com