le FNDC menace de manifester le vendredi 16 octobre à Conakry

0
499

Conakry- Guinée: A quatre jours de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, le front national pour la défense de la constitution projette une nouvelle manifestation de rue. L’annonce a été faite ce mercredi 14 octobre par Sékou Koundouno, responsable chargé à la planification de cette plateforme.

Selon les organisateurs, il s’agit d’une grande mobilisation qui s’annonce sur Conakry ce jour là pour protester contre le troisième mandat du Président sortant. Invité par nos confrères de la radio nostalgie ce mercredi, Sékou Koundouno précise que cette manifestation se tiendra sur l’autoroute Fidel Castro.

En colère contre la mal gouvernance qui a caractérisé ce régime dit-il, Koundouno, ne désespère pas car selon lui c’est une grande partie de la population qui se mobilisera ce jour-là. 

« Cette énième manifestation du FNDC est placée sous le label du départ de Monsieur Alpha Condé du pouvoir, mais aussi exiger la libération de tous les détenus politiques qui sont en train de Croupir dans les prisons de la maison centrale de Coronthie mais aussi de Kankan. Nous avons comme pour itinéraire le rond-point de Gbessia Kondebooungni pour longer vers l’esplanade du palais du peuple. Nous comptons mobiliser dans les rues de Conakry 1500.000 personnes afin de demander le départ de Mr Alpha Condé au pouvoir. Le dimanche 18 Octobre 2020 il finit son mandat il sera considéré par le FNDC comme étant un ancien président de cette république. Nous sommes entrain de prendre toutes les dispositions y afférentes en la matière enfin d’obtenir son départ du pouvoir>> affirme le responsable à la planification du FNDC.

Pour cette manifestation du 16 octobre, l’autorisation n’a pas été demandé, en croire Sékou Koundouno, responsable chargé à la mobilisation au FNDC .Si nous sommes empêchés, nous utilisons le plan C au lieu du plan B dit il, qui est celui de la résistance active et ce plan (C ) est la phase ultime déclare koundouno sans donné de détails.

Alors que le scrutin s’annonce à moins de 4 jours, le responsable à la planification du FNDC persiste, leur plateforme n’est pas concernée par cette élection.

Oumar Camara