Violences post-électorales: Des jeunes en colère à Enta

0
365

Conakry-Guinée: Alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) poursuit la proclamation des résultats provisoires, des violences s’éclatent un peu partout à travers le pays. Ce mercredi 21 octobre, des jeunes en colère ont érigé des barricades et bloqué la circulations au quartier Enta, dans la commune Matoto.

C’est aux environs de 6 h qu’un groupe de manifestants en colère a pris d’assaut le grand rond-point du quartier Entag. Un drapeau blanc-vert brandissait devant des barricades en feu, ils ont bloqué la circulation routière pendant quelques heures, nous raconte un témoin interrogé par notre équipe de reportage. Mais il n’y avait pas assez de monde au marché à l’arrivée de ces jeunes manifestants, précise notre interlocuteur.

C’est peu avant 10h de ce mercredi qu’ils ont été pris à partie par des jeunes du quartier à travers des jets de pierre. Un violent affrontement s’est éclaté et la panique s’est emparée du marché. Pris de peur, des commerçants, vendeuses, étalagistes ont fermé boutiques, épiceries et magasins. La psychose s’est élargie même dans le quartier, mais la manifestation a été rapidement dispersée par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène. Depuis l’éclatement de cette violence, les habitants du quartier sont sur le qui vivre et chacun y va de son commentaire.

A midi 30, des tensions sont encore vivent et des regroupements sont perceptibles au bord de la route de part et d’autre, malgré la présence des forces de sécurité. Sur la colline vers Sonfonia, des partisans de l’UFDG font des mouvements et des jeunes qui se disent du quartier font de même sur l’autoroute. Au moment où nous quittions les lieux, les deux groupes de manifestants dansaient sur un pied d’affrontement.

Saloum Condé