Violences post-électorales : Le ministre de la Justice annonce l’ouverture d’une enquête

0
257

Conakry-Guinée : Le ministre de la Justice, garde de sceaux, s’est prononcer ce jeudi 22 mars au  lendemain de graves violences enregistrées dans le pays et qui se sont  soldées par une dizaine de morts à Conakry tout comme à l’intérieur du pays. C’était en marge d’une rencontre avec les diplomates et ambassadeurs accrédités en Guinée.

M. Mory Doumbouya dit regretter ces cas de morts car, pour lui, chaque guinéen tombé met l’autorité de l’Etat dans une situation d’amertume. Il a indiqué qu’une enquête sera ouverte pour faire la lumière sur tous ces cas de morts. « Il faut faire cesser les violences à tous les niveaux. D’abord, nos condoléances aux familles et ces condoléances ont été officiellement présentées par le ministère de la Sécurité dont je vais réitérer ici par le gouvernement. Donc, le moment venu comme nous l’avons toujours fait, les enquêtes seront ouvertes et des procédures régulières seront mises en place avec la collaboration et la participation de la communauté internationale, nos compatriotes et les parents des victimes. Des dispositions seront prises pour que les cours et les tribunaux jouent leur rôle pour que ces procédures soient examinées dans la plus grande impartialité », a-t-il promis.

Il faut rappeler que depuis l’auto proclamation de Cellou Dalein Diallo comme victorieux à l’élection présidentielle le 19 Octobre, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a dénombré au neuf (9) cas de morts dont quatre (4) par arme à feu.

Moise Rama Fils