Crise post-électorale à Labé : Les activités reprennent timidement

0
203

Labé-Guinée : La crise post-électorale continue de paralyser presque la quasi-totalité des secteurs d’activité dans la commune urbaine de Labe. Excepté le marché des légumes qui a repris à refouler du monde, boutiques et magasins sont tous  restés fermer.

Les plus téméraires ouvrent à moitié leurs boutiques par mesure de prudence. Au niveau des différentes banques et de l’administration aussi, c’est le service minimum qui est assuré selon le constat fait par notre correspondante ce mercredi 28 octobre 2020.

Une  dame vendeuse de feuilles de patates au marché des légumes nous confie que depuis le début de la crise, c’est ce mercredi qu’elle a repris son activité, mais à l’en croire, la clientèle se fait rare. « Depuis le début des manifestations, nous avons peur de rallier la ville. Je suis venue aujourd’hui, mais la clientèle se fait rare. Les citoyens ont peur d’être dérangé par les services de sécurité ou des bandits. Nous sommes assis, rien ne marche. Tout mon souhait, c’est de voir la paix régnait dans ce pays », souhaite Mme. Fatoumata Bente Diallo.

Un autre commerçant affirme que la reprise des activités est loin d’être effective. « Toutes les places sont presque fermées et la circulation est paralysée. En réalité, la situation est critique parce que si la circulation est morose, beaucoup de secteurs d’activité seront impactés », regrette M. Mamadou Bassirou Sannoun.

Il faut rappeler que cette crise post-électorale à Labé a causé la mort d’au moins deux personnes dont un bébé de trois mois et des dégâts matériels importants.

Aissatou Diallo Labé pour guineetime