Décès du président de l’OGDH : Les explications de son jeune frère

0
295

Conakry-Guinée : M. Abdoul Gadiri Diallo, président de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH), a tiré sa révérence le mardi 27 octobre. Ce soldat des droits humains est décédé à Conakry de suites d’une courte maladie.

 Au lendemain du décès de celui-là qui a consacré sa carrière à la défense des droits humains, son jeune frère, Amadou Macka Diallo, est revenu sur les circonstances qui ont prévalues au décès de celui qui a été son mentor. « Il a souffert d’une maladie pendant cinq (5) jours, il se plaignait de la fatigue. C’est vrai qu’il avait des antécédents cardiaques et hier matin, il a eu des complications et des difficultés à respirer. On l’a pris et on l’a emmené chez son médecin traitant à la Polyclinique de Dixinn. Dès qu’on est arrivé, il a été admis à la réanimation immédiatement en branchant les appareils et malheureusement tout le tableau indiquait zéro (0). Il on fait des soins intensifs et au bout d’une heure trente minutes, il a rendu l’âme par crise cardiaque », relate M. Diallo.

Il faut noter qu’un autre jeune frère du défunt (Abdoul Gadiri Diallo), venu de Boké pour assister à l’enterrement du président de l’OGDH, a lui aussi rendu l’âme ce matin du 27 octobre des suites de crise cardiaque portant ainsi le nombre à deux décès au sein de la famille Diallo.

M. Abdoul Gadiri Diallo, 70 ans, rejoindra sa dernière demeure dans l’après-midi de ce mercredi 27 octobre 2020 au cimetière Cameroun après la prière funéraire à la mosquée Fayçal. Il laisse derrière lui une veuve et trois (3) enfants.

Moïse Rama Fils