Crise post-électorale : Des candidats fustigent la démarche de la mission conjoint CEDEAO-UA-ONU

0
324

Conakry-Guinée : Dans une déclaration lue par Mme Makalé Camara, présidente du PACT ce vendredi 30 octobre 2020, le Collectif de dix candidats en lice a déploré la démarche de la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU effectuée du 25 au 27 octobre à Conakry.

« Le Collectif a été informé du séjour en Guinée d’une mission conjointe de la CEDEAO, de I’UA et des ONU à l’effet d’apaiser les tensions et de trouver des solutions à la crise postélectorale. Le Collectif déplore le fait que cette mission n’ait rencontré que deux candidats sur les douze (12) qui ont participé à l’élection présidentielle », a fait savoir ces candidats.

Au lendemain de scrutin présidentiel, des violences accompagnées de morts d’hommes ont été enregistrés dans la capitale et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Le Collectif de dix (10) candidats dénonce l’utilisation d’armes létales par les forces de l’ordre et de sécurité en lieu et place des armes conventionnelles. « Le Collectif condamne les violences d’où qu’elles viennent et déplore l’utilisation par les forces de défense et de sécurité d’armes létales lors des opérations de maintien d’ordre, de même que les arrestations arbitraires visant à museler toute opposition au pouvoir. Le Collectif invite le gouvernement à identifier les auteurs des crimes et à les déférer devant les Tribunaux compétents conformément à la loi ». Le Collectif a également adressé ses condoléances à tous ceux qui ont perdu des proches et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Moïse Rama Fils