Décès Louis M’Bemba Soumah : Ces proches collaborateurs retiennent de lui un «homme véridique»

0
373

Conakry-Guinée : La mort de Louis M’Bemba Soumah ce dimanche des suites d’une crise cardiaque a surpris tous ses collaborateurs. Tous retiennent du syndicaliste un fervent défenseur de la cause des travailleurs. Réunis à l’unisson à la bourse du travail ce lundi après la morgue de l’hôpital Ignace Deen où ils étaient réunis autour du défunt, tristesse et désolation se lisait sur leur visage.

Collaborant avec le défunt depuis 1995, Abdoulaye Camara, secrétaire général de l’USTG version Mamou se souvient d’une des prouesses de la lutte syndicale de Louis M’Bemba Soumah. « Louis M’Bemba a été un grand syndicaliste au niveau du système éducatif. Rappelez-vous-en 1991, il a déclenché une grève où les enseignants ont eu une augmentation de 100% sur leur salaire.  Tout ce que je sais de l’homme, c’est qu’il est un homme intègre, gentil, honnête et sincère », témoigne-t-il.

El Hadj Ousmane Sylla, RDA, Secrétaire Général de la Fédération des Retraités et Civiles et Militaires de Guinée, regrette la perte d’un grand ami : « Un regret profond, car Louis M’Bemba Soumah dans les années 1986 quand il créait le SLECG, il était un homme balaise, croyant et battant. Un jour, je me souviens quand il avait organisé une réunion à son siège qui se trouvait à la Sig-Madina, Nous avions été tous lapidé de gaz lacrymogènes. Une lapidation par des gaz des syndicalistes qui n’a pas commencé aujourd’hui », se souvient ce syndicaliste de premières heures

Mme Kadiatou Bah, l’actuelle dirigeante d’une autre frange du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et membre de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), reconnait la grandeur que fut Louis M’Bemba Soumah. « Il a été un grand syndicaliste sur le plan guinéen, africain et mondial. Le SLECG qui a été son syndicat de base d’où il a été pendant 21 ans secrétaire général. Les enseignants ont perdu une icône, les travailleurs et le mouvement syndical perdent encore une grande personnalité après la disparition tragique du feu Camarade Mamadou Mansaré, du feu Camarade Ibrahima Fofana et de feue Magbè Bangoura. Ce que nous retenons du camarade Louis M’Bemba Soumah, il était un grand combattant, quelqu’un qui n’a jamais eu peur de dire la vérité et qui a toujours défendu la cause des enseignants. Nous, nous sommes les fruits de ce grand homme », soutient-elle avec des larmes aux yeux.

Louis M’Bemba Soumah part sans pouvoir résoudre les problèmes de leadership qui divisent le mouvement syndical. Certes, il a été un grand homme dans la quête du bien être des travailleurs, mais ces derniers moments il a été impuissant face aux problèmes qui minent le SLECG qu’il avait créé.

Moise Rama Fils, depuis la Bourse du travail.