Victoire d’Alpha Condé : « En réalité, il n’a pas les 100% de la population guinéenne » (Dansa Kourouma)

0
500

Conakry-Guinée : A peine que la Cour Constitutionnelle, ait donné les résultats définitifs du scrutin du 18 Octobre 2020 donnant Alpha Condé vainqueur dès le premier tour avec 2 438 815 voix soit 59,50% et 1 372 920 voix soit 33,49% pour son principal challenger Cellou Dalein Diallo. La plus grande organisation de la société civile guinéenne le (CNOSCG) qui avait déployé 10 milles observateurs sur l’ensemble du territoire national a lancé un message direct au tout nouveau président de la République pour cette 4ème République à travers son président.

Dr. Dansa Kourouma, présent dans la salle d’audience à la proclamation des résultats ce samedi 07 novembre 2020, n’a pas mâché ses mots à l’endroit de celui qui a la lourde charge de conduire les destinées de la Guinée pour les six (6) prochaines années. « Je m’adresse à celui qui a gagné ces élections, il a gagné ces élections d’après la Cour Constitutionnelle avec 59,50%. En réalité, il n’a pas les 100% de la population guinéenne. Il en réalité, il y a des préfectures qui ont voté pour d’autres candidats, il y a des couches sociales qui ont préférée d’autres projets de société. Qu’il comprenne, qu’il ne peut pas gouverner la Guinée seul. Sa seule mouvance ne peut pas gouverner la Guinée parce qu’il y a des citoyens qui sont épris de paix et de justice. Il y a d’autres citoyens qui aspirent à d’autres manières de gouverner, alors quel que soit celui qui a gagné ces élections, la Guinée ne doit plus être gouvernée comme avant », a prévenu le président du CNOSCG avant d’inviter les Guinéens à l’union : « Nous devront celer une union sacrée, union sacrée pour renforcer la cohésion sociale. Exclure dans nos rangs l’ethnocentrisme, combattre la corruption, combattre l’impunité et gérer de manière rationnelle les ressources du pays pour une prospérité partagée. Et le Président Alpha Condé ne peut pas le faire seul, sa mouvance ne peut le faire seul et même les hommes qui l’ont soutenu ne peuvent le faire seuls. Alors, il (Président ndlr) doit tendre la main à toutes les forces nationales vivants en Guinée et à la diaspora pour avoir un projet de société national basé sur la rigueur, sur l’entente pour sortir la Guinée de la pauvreté et de la misère ».

Moïse Rama Fils