Présidentielle au Niger : la candidature du principal opposant, Hama Amadou, rejetée

0
471

La Cour constitutionnelle a en revanche validé, vendredi, la candidature du candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum.

La candidature du principal opposant, Hama Amadou, à l’élection présidentielle du 27 décembre au Niger a été rejetée, a annoncé, vendredi 13 novembre, la Cour constitutionnelle, qui a en revanche validé celle du candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum. La cour a déclaré M. Amadou « inéligible », sans donner de raison, lors d’une audience au siège de l’institution à Niamey.

Arrivé deuxième de la présidentielle de 2016 derrière le président Mahamadou Issoufou, Hama Amadou, 70 ans, avait été condamné en 2017 à un an de prison dans une affaire de trafic de bébé, qu’il a toujours qualifié de politique, et pour laquelle il a bénéficié en mars d’une grâce présidentielle alors qu’il purgeait une peine de douze mois de prison. Lors de la présidentielle de 2011, M. Amadou était arrivé troisième et avait appelé à voter pour M. Issoufou, qui avait alors été élu pour son premier mandat.

Le monde