Présidentielle américaine : 31 plaintes sur 33 de Trump rejetées

0
359

D’après le journal américain « Boston Globe », l’équipe du président sortant est à l’origine de 33 recours en justice visant à invalider les résultats de l’élection présidentielle. Pas moins de 31 ont été abandonnés ou rejetés. 

Des mots forts, face à un président qui n’accepte toujours pas sa défaite. Le président élu des Etats-Unis, Joe Biden, a dénoncé « l’incroyable irresponsabilité » de Donald Trump, jeudi 19 novembre, à l’heure où le président sortant refuse encore de reconnaître la victoire de son rival démocrate. L’ancien vice-président, dont l’investiture est prévue le 20 janvier, a fustigé des « messages incroyablement préjudiciables envoyés au reste du monde, sur le fonctionnement de la démocratie » américaine. 

Lors de l’élection présidentielle du 3 novembre, Joe Biden a recueilli les votes de près de 80 millions d’électeurs américains, contre un peu moins de 74 millions pour Donald Trump. Le président sortant n’a remporté que 232 grands électeurs, contre 306 pour son adversaire démocrate – soit 36 de plus que le minimum requis pour accéder à la Maison Blanche. Le 12 novembre, l’agence gouvernementale en charge de la sécurité des scrutins aux Etats-Unis a déclaré cette élection comme « la plus sûre de l’histoire des Etats-Unis ». « Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », a-t-elle souligné. 

L’équipe de campagne de Donald Trump a pourtant multiplié les recours en justice ces dernières semaines, afin de contester, sans fondement, les résultats de l’élection. Selon le Boston Globe, sur 33 plaintes, Trump et ses alliés ont subi des échecs à 31 reprises. Franceinfo revient sur plusieurs de ces batailles juridiques, dans des Etats où Joe Biden a été déclaré vainqueur.

FRANCE INFO