Covid-19 en Guinée : seulement 149 positifs en 2 semaines (ANSS)

0
518

Conakry, Guinée : deux semaines après l’annonce de la nouvelle stratégie pour freiner la chaine de transmission de la pandémie de COVID-19 en Guinée, les responsables de l’agence nationale de sécurité sanitaire ont conféré ce vendredi avec les hommes de médias.

Il était question d’échanger sur l’application à mi-parcours la nouvelle stratégie. Dès l’entame de cette rencontre, les responsables de l’ANSS se félicitent des premiers résultats de la nouvelle stratégie de lutte contre la pandémie de COVID-19 qui repose sur le dépistage massif. 


Pour Dr Yakaria Touré coordinateur de la  »stratégie recherche actif dépistons-nous », sur 22.995 personnes testées seulement 149 sont positifs.

« Du 2 Novembre 2019 à date, nous avons pu dépister 42 institutions dont 37 départements  ministériels et 5 autres institutions. Maintenant au total, on a dépisté 22.995 personnes dont 149 positifs et 22.846 négatifs soit un taux de positivité de  0,6% » a-t-il affirmé.


Dès la semaine prochaine, l’ANSS dépistera les personnes à grande audience dont entre autres, les conseils de mosquées, d’églises et chefs de quartiers affirme Dr Sakoba Keita.

« Quiconque a beaucoup de contacts avec les gens, tu es à haut risque donc on a visé les conseils de mosquées et de l’église. Comme c’est couplé à la sensibilisation et à la fourniture aussi des masques….la deuxième catégorie concerne les chefs de quartiers et les leaders des quartiers. Donc  le conseils de quartier, les conseillers des communes de la mairie tous  vont être retestés>> a fait savoir le directeur de l’ANSS.


Par rapport à l’ouverture des classes le directeur de l’agence nationale de sécurité sanitaire explique les dispositions qui ont été prises.

« On s’est entendu pour un départ de focaliser le test au niveau des encadrements c’est à dire des professeurs. Donc le nombre d’enseignants pas dans tout le pays mais dans les préfectures où sévit la maladie qui est le grand Conakry. On a déjà les chiffres ensuite si on trouve un enfant positif soit à travers son papa qui est  testé positif dans son service et là, s’il est positif, l’école est ouverte… toutes les classes sont considérées comme des contacts et ce moment, nos équipes viendront tester toute la classe>> souligne Dr Sakoba Keita.


A date plus de 11 vaccins sont en expérimentation à travers le monde, Selon le directeur de l’ANSS, la Guinée attend le feu vert de l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Oumar Camara