Bloc libéral : Des cadres dénoncent le comportement du président Faya Millimono

0
315

Conakry-Guinée : Le torchon au sein du Bloc libéral de Dr Faya Millimono. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 30 novembre à la Maison de la presse, certains membres du bureau exécutif du parti ont dénoncé des dysfonctionnements au sein du parti.

Il s’agit entre autres : les membres du conseil national des jeunes, des femmes, des Sages et certains membres des fédérations de l’intérieur et de l’extérieur du pays qui dénoncent ce qu’ils appellent qui entravent au fonctionnement interne du parti.

M. Thierno Boubacar Baldé, président du Conseil national des jeunes du BL, a déclaré : « Nous notons avec regret des dysfonctionnements répétés qui ont entravé le fonctionnement interne du parti, notamment la violation des statuts et règlements intérieur du parti ; l’ethno-stratégie érigée en système de gouvernance interne ; la volonté d’exclusion d’une certaine catégorie de personnes au profit d’autres ; des prises de décisions téléguidés ; l’impunité accordée à une certaine catégorie de personnes proche du président ; l’opacité dans la levée de fonds et son utilisation aux activités du parti ; de nombreuses rencontres auxquelles le président a pris part notamment ses rencontres avec le président de la République que nous avons appris à chaque fois par voie de presse ». M. Baldé a également souligné plusieurs incohérences dans la démarche du président du BL lors du dernier congrès. « Comment peut-on comprendre que pour le même congrès, on valide le vote pour l’adoption des textes du parti et on annule celui de l’élection des responsables du parti sachant que tous ces votes se sont déroulés dans les mêmes conditions hormis celui du vote en ligne pour le bureau exécutif dont le système a été sciemment saboté par son gestionnaire du côté des USA. La reprise du congrès qui se projette, se déroule dans un contexte de tension interne. Cette reprise est tentaculaire de l’échec de son plan notamment d’imposer ses hommes à des postes de responsabilités identifiés qui ont été battu dans les urnes lors du congrès qui s’est déroulé de manière crédible et transparente », a-t-il dénoncé.

Ces responsables et militants du Bloc libéral attirent l’attention du peuple de Guinée sur cette attitude anti-démocratique du président du Bloc libéral. Ils envisagent d’user de tous les moyens légaux pour s’opposer à ce qu’ils qualifient d’imposture qui sapent les fondements et les valeurs du parti.

Oumar Camara