Violences à Wanindara : Sékou Koundouno se lâche

0
419

Conakry-Guinée : En cachette depuis un certain moment, le responsable des stratégies et planification du FNDC, est sorti de l’ombre ce mercredi 2 décembre dans l’émission « Œil de lynx » de nos confrères de Lynx FM pour réagir à la sortie du directeur général de la police, Ansoumane Camara alias Bafoe sur les incidents survenus hier où un policier a été tué par des inconnus armés. Le Général Ansoumane Camara alias Bafoe a promis de retrouver les gens qui ont tué le brigadier et blessé certains de ses compagnons dans le quartier de Wanindara, commune de Ratoma.

Interrogé, Sékou Koundouno a balayé d’un revers de la main l’information selon laquelle des individus armés de fusils de chasse ont tiré sur des agents de police. « C’est une thèse que le FNDC rejette en bloc, ayant les informations en sa possession de ce plan machiavélique et diabolique qui consiste à trouver un prétexte pour procéder à une pacification de la zone et à un ratissage systématique », a-t-il mentionné avant d’ajouter : « Je tiens à vous dire que ceux qui connaissent l’histoire de M. Alpha Condé depuis les années 1980 savent de quoi il est capable pour se maintenir au pouvoir et pour procéder à la mise en œuvre de ses propres ambitions. Donc en clair, cette thèse, nous n’y croyons pas. Nous la rejetons en bloc », a martelé M. Koundouno.

Plus loin, il a argué : « Nous estimons que tout ce qui est planifié afin de procéder au ratissage, à la purification de cette zone est dû au fait que cette zone depuis l’indépendance s’est toujours montrée comme une zone, un axe de la démocratie, de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption. Alpha Condé a décidé qu’il faut en finir. C’est pourquoi, il a décidé de prendre sa branche à répression pour procéder à ce ratissage. Nous attirons l’attention de la communauté internationale en appelant le peuple de Guinée, en appelant les citoyens de cette zone à la résistance », a lancé le coordinateur de la Cellule Balai Citoyen de Guinée.

Amara Touré