Décès de Doura Chérif : « 2020 était notre 40ème année de ménage », témoigne son épouse

0
527

Conakry-Guinée : Le magistrat, puis l’avocat Doura Cherif, celui-là qui avait jugé avec brio la bande de Mathias et cie en 1995 dans le procès des gangs, a tiré sa révérence dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 décembre, des suites de Covid-19 à Conakry.

A son domicile situé à Lambandji, commune de Ratoma, la tristesse se lit sur tous les visages. Le défunt aura marqué tous ceux qui l’ont côtoyé, surtout sa famille. Après 39 ans de mariage et cinq (5) enfants, son épouse Hadja Djènè Keïta garde de lui un homme humble et respectueux. « Il fut malade seulement trois (3) semaines, mais il m’a toujours rassuré qu’il sera guéri. Donc, je ne ferais que bénir pour mon mari. Trente-neuf (39) ans n’est pas 39 jours. Cette année 2020 est la 40ème année de ménage. Donc, je remercie le bon Dieu, car c’est lui qui nous a donné et aujourd’hui, il le reprend, je rends grâce à lui pour sa volonté. Qu’il l’accueil dans son Paradis éternel », témoigne-t-elle en larme.

Il faut rappeler que l’ancien président de la Cour d’appel de Conakry, Doura Cherif, s’était retiré ces derniers moments de la magistrature pour se consacrer à son cabinet d’avocats. Il meurt à l’âge de 75 ans.

Moïse Rama Fils