TIC : la Guinée participe au sommet Smart Africa

0
382

Conakry, Guinée : Le Président de la République, le Pr. Alpha Alpha Condé, a participé en visio-conférence au 9ème Sommet de l’Alliance Smart Africa, ce lundi, 7 décembre 2020.

Un sommet au cours duquel les chefs d’Etat membres de l’alliance, ont renouvelé leur engagement à approfondir les transformations structurelles dans chaque pays pour permettre à l’Afrique d’atteindre les objectifs visés. Dans cette démarche, ils ont mis l’accent sur la convention de Malabo sur la cyber criminalité. La Guinée, qualifiée de champion de l’interconnexion intra-africain, et avec la création de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informatique, se positionne pour être au rendez-vous.

A l’initiative du président rwandais, Paul Kagamé, l’Afrique se prépare pour être au rendez-vous la 4ème révolution industrielle, d’où la naissance il y a quelques années, de l’Alliance Smart Africa.

Cette 9ème rencontre de l’Alliance Smart Africa a fait la situation des progrès réalisés, et mis l’accent sur le chemin à parcourir dans le cadre des reformes, des innovations et des modes de gouvernance.

Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, qui a remercié son homologue rwandais Paul Kagamé pour cette initiative, a rappelé que l’Afrique a raté la première révolution industrielle à cause de l’esclavage et la deuxième et troisième à cause de la colonisation : « C’est grâce à Smart Africa que l’Afrique sera au rendez-vous de la quatrième révolution industrielle. L’un des objectifs majeurs de notre Alliance est la transformation digitale de notre continent dans les différents aspects : économique, social, culturel, la gouvernance. Pour y arriver, nos pays se doivent de procéder à des transformations structurelles pour que l’ensemble soit cohérent », a précisé le Chef de l’Etat qui a souligné que la Guinée est résolument engagée dans cette démarche.

C’est pourquoi le Président Alpha Condé a indiqué que son pays a lancé plusieurs reformes et innovations. Au nombre desquelles, il a cité la ratification de la convention de Malabo sur la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel, l’adoption de la loi sur la cyber-sécurité et la protection des données à caractère personnel, l’adoption de la loi sur la transaction électronique, le renforcement de la confiance entre régulateurs des télécommunications et les acteurs qui sont les opérateurs, la création de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informatique.

Dans ce processus, le Président Alpha Condé a fait une annonce importante : «Mon pays a si justement été désigné champion de l’interconnexion interafricain. Sur ce projet, grâce à l’étroite collaboration entre le Secrétariat exécutif de notre Alliance et les partenaires, nous avons réalisé l’étude de faisabilité d’interconnexion de 24 pays de notre alliance, présenté l’approche et la planification  de nez de réseau, réalisé l’interconnexion entre la Guinée et la Sierra Léone et la Guinée et le Mali ».

Le Chef de l’Etat a félicité le Secrétariat exécutif pour le travail déjà réalisé avant de rassurer de l’engagement et la disponibilité de son pays à poursuivre la réalisation des projets de digitalisation de l’Afrique pour le bien être des citoyens et de  leurs biens.

En matière de nouvelles technologies, le Président de la République a fait savoir que la jeunesse africaine n’est pas en retard par rapport à la jeunesse européenne et américaine : «Car, beaucoup de jeunes ont fait des inventions exceptionnelles. L’Afrique peut compter sur ses propres forces. Dans le cadre du Coronavirus par exemple, la Banque mondiale voulait nous commander à partir de la Corée du Sud, le logiciel pour le suivi des contacts. Un jeune guinéen a inventé ce logiciel que nous utilisons » a-t-il conclu.

Le Bureau de Presse de la Présidence