Libération de Toumba : Ses avocats se pourvoient en cassation à la Cour Suprême

0
341

Conakry-Guinée : Écroué depuis deux (2) ans à la maison centrale de Coronthie, l’ancien aide de camp du chef de la junte militaire, Moussa Dadis Camara, celui-là qui est accusé d’être le cerveau du massacre du stade de Conakry, Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, est malade depuis un bon moment.

En plus de à sa maladie qui ne cesse de s’aggraver selon son avocat Me Paul Yomba Koumba que nous avions joint ce mercredi 9 décembre, le délai de son mandat de dépôt dans ce dossier serait largement expiré. Faute de voir son client libéré, Me Yomba a ainsi décidé avec ses pairs (le collectif d’avocat) de saisir la Cour Suprême dans ce sens. « Nous avons introduit devant la Cour Suprême un pourvoi en cassation tendant à la mise en liberté d’Aboubacar Sidiki Diakité «Toumba » pour non renouvellement de son titre de détention. Cela étant périmé emporte la mise en liberté du prévenu », dit- il. Parlant de l’état de santé de son client, l’avocat fait savoir que l’état de son client nécessite une évacuation d’urgence. « Aucun médecin de la place ne peut s’occuper de Toumba parce qu’il ne les fait plus confiance pour avoir échappé à deux (2) tentatives d’assassinat par injection », mentionne Me Paul Yomba Kourouma.

En attendant la décision de la Cour Suprême dans les prochains jours, Me Paul Yomba Kourouma déplore que les coaccusés de Toumba soient libres de leurs mouvements et que lui (son client) continue de croupir en prison depuis deux (2) ans.

Moïse Rama Fils