Viol sur mineur : Un homme de 36 ans viole une fillette d’un an

0
314

Conakry-Guinée : Ce jeudi 10 décembre, l’Oprogem a présenté un présumé violeur sur mineur. L’auteur reconnait avoir utilisé son doigt sur le bébé, mais refuse de reconnaitre le viol. Après sa présentation à la presse, le présumé violeur a été déféré à la justice.

Il a été interpellé grâce à la collaboration entre l’OPROGEM et les différents commissariats centraux, notamment celui de Matoto. « Nous avons reçu hier un cas de viol d’un présumé du nom de Mohamed Soumah, âgé de 36 ans et menuisier de profession. Il est accusé d’avoir commis des actes sexuels sur un enfant d’un âge variant entre un (1) an et un an et trois mois. La victime a été référée à la médecine légale qui a déterminée l’incapacité de travail de quinze (15) jours, ce qui est déjà un acte criminel. La médecine légale a aussi déterminé la position de l’acte, c’est au niveau du Perrine que l’enfant a été touchée ce qui a provoqué des blessures », explique l’officier enquêteur, le commissaire Ibrahima Henrifake.

Après les auditions, la mère de la fillette a expliqué au commissaire les circonstances dans lesquelles elle a retrouvé son enfant. « La mère nous a expliqué qu’elle est venue trouver le jeune (Mohamed Soumah ndlr) dans sa chambre en compagnie de sa fille et tenait le caleçon de la fillette dans sa main. Et d’après elle, quand elle a posé la question au jeune présumé violeur qu’est-ce que tu fais avec le caleçon de ma fille ? Celui-là a répondu : ta fille a urinée dans mon lit, donc c’est ce que j’essayais de nettoyer. C’est comme ça qu’elle a alertée les gens pour pouvoir voir ce qu’ils peuvent faire pour elle. Le présumé violeur, quant à lui, a reconnu qu’il a seulement posé sa main sur le pubis de la fillette », relate le commissaire Ibrahima Henrifake.

Selon l’OPROGEM, le présumé violeur, Mohamed Soumah, sera déféré à la justice dans les heures qui suivent.

Moise Rama fils