Investiture d’Alpha Condé : «Nous passons d’un régime légal à un régime illégal » (Ibrahima Diallo, FNDC)

0
335

Conakry-Guinée : A quelques jours de l’investiture du Président Alpha Condé, les responsables du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ne désarment pas. Ils ont décidé de poursuivre les manifestations contre le troisième mandat du locataire du Palais Sekoutouréyah.

Invité ce vendredi 11 décembre 2020, dans l’émission ‘’les grandes gueules’’ d’Espace FM, le responsable des opérations du FNDC, Ibrahima Diallo, a étalé la démarche sur laquelle le FNDC va se pencher le mardi prochain en vue d’empêcher ou de nuire Alpha Condé qui va  prêter serment pour le 1er mandat de la 4ème République. Pour Ibrahima Diallo, l’objectif est le même, obliger le président Condé à renoncer au troisième mandat. « Comme vous le savez, et vous l’avez répété d’ailleurs, cela fait plus d’un an que nous menons ce combat contre le coup d’Etat constitutionnel, pour un 3ème mandat, malheureusement Alpha Condé a décidé de confisquer le pouvoir par les armes en faisant des centaines de morts de passage. Alors le mardi prochain, il a décidé d’organiser le baptême de son coup d’Etat constitutionnel avec l’argent du contribuable guinéen. Pour nous, cette journée est une occasion qui s’offre aux démocrates de renouveler leur rejet du troisième mandat et de réaffirmer notre détermination à poursuivre le combat pour la liberté et la démocratie », annonce-t-il.

S’agissant de la stratégie qui consiste à empêcher le président Condé à prêter serment, le responsable des opérations du FNDC a précisé leur objectif : « L’objectif de cette nouvelle manifestation est de pouvoir prouver à la face du monde entier que l’écrasante majorité de la population guinéenne est contre le troisième mandat. Nous passons d’un régime légal à un régime illégal. Nous passons d’un régime démocratique à un régime dictatorial ».

Après ces multiples tentatives pour faire plier le pouvoir en place, mais en vain. Le FNDC ne devrait-il pas songer à une nouvelle stratégie axée sur l’éducation citoyenne ? M. Diallo pense que le peuple est innocent dans cette histoire de tripatouillage de la constitution.  « Le peuple a toujours exprimé son désaccord vis-à-vis du 3ème mandat. Vous avez vu des milliers de personnes qu’on a sorti dans la rue pour manifester, je vous ai dit tantôt et tout le monde le sait le pouvoir est confisqué par M. Alpha Condé à travers les armes et toute la Guinée est militarisée, cela est un fait », dénonce-t-il.

Concernant la véritable stratégie à mener le mardi 15 décembre, le responsable des opérations du front national pour la défense de la constitution a élaboré leur plan à travers les consignes. « Dans  la première consigne, nous avons demandé aux citoyens qui habitent dans les communes de Matam et Dixinn de rejoindre Kaloum à partir du 13 décembre, pour pouvoir accompagner les autres citoyens pro-démocrates afin de manifester, la deuxième consigne que nous allons publier aujourd’hui (11 décembre), nous demanderons aux citoyens qui sont dans les quartiers qui traversent l’autoroute de pouvoir sortir de manifester leur désaccord vis-à-vis du coup d’Etat constitutionnel à travers des messages sur les pancartes pour renouveler le combat citoyen », conclut le responsable des opérations du FNDC, Ibrahima Diallo.

Il faut rappeler qu’une dizaine de Chefs africains sont attendus à Conakry pour assister à la prestation de serment du président de la République, le Pr Alpha Condé, au Palais Mohamed V de Kaloum.

Amara Touré