Université de N’Zérékoré : Les étudiants n’ont pas manifesté (Les raisons)

0
304

N’Zérékoré-Guinée : Ce jeudi 17 décembre, l’Université de N’Zérékoré n’a pas connu le mouvement de revendication des étudiants qui s’est déclenché dans plusieurs universités publiques du pays. Un mouvement qui exige la réduction des frais d’inscriptions et de réinscription des étudiants pour l’année scolaire 2020-2021.

Le président du Conseil des étudiants de l’Université de N’Zérékoré, Alphonse Chérif, donne les raisons de leur non-participation à ce mouvement. «Je suis élu légitimement et légalement par les étudiants. Si la grève est déclenchée pour l’intérêt des étudiants, ça nous concerne tous. Mais, nous sommes liés par l’ordre hiérarchique par le Collectif national. Dans ce Collectif, le responsable c’est M. Toukoun Diallo, c’est lui normalement qui nous donne l’ordre. Je suis resté-là Saidou camara m’a appelé de Conakry, il me dit qu’il fait partie du Collectif, je lui ai demandé : tu fais partie de quel collectif ? Il me dit actuellement le boycott qu’on veut faire, il y a les étudiants qui font partie du gouvernement. Nous, on ne fait pas partie. J’ai dit non si c’est comme ça, c’est à moi tu veux créer problème. Puisque nous sommes liés par l’ordre hiérarchique, donc c’est lui qui devrait me dire qu’il y a tel  problème. D’abord, est-ce que le Collectif national et vous, il y a l’union ? Il m’a pas répondu, après j’ai appelé le Collectif, il m’a dit : nous sommes autour de la table de négociation et demain j’ai un rendez-vous avec le ministre de l’Enseignement supérieur, le lendemain je te ferais le compte-rendu. Le lendemain, il m’appelle pour me dire que le ministre m’a dit de l’attendre au moins trois à quatre jours, il va me donner la réponse. Après les trois jours, je lui ai écrit pour comprendre ce qui se passe puisque nous ne sommes pas à Conakry. Avant-hier, le président du Collectif national, M. Alpha Oumar Toukoun Diallo, m’a appelé dans les bandes entre 14h et 15h et m’a dit que le ministre a dit qu’il ne peut pas prendre des décisions à l’absence du Chef de cabinet. Les négociations se trouvent sur la table, donc de rester toujours en ligne pour les informations. Je suis revenu à Saidou Camara. Lui aussi, il me demande comment les choses se passent ? Je lui ai dit : au contraire c’est à moi de vous demander, car vous êtes à Conakry ? Il m’a dit que le ministre dit d’attendre le lundi. Jusque-là je n’ai pas eu d’autres informations. Donc, c’est dans ce dilemme que nous nous trouvons à N’Zérékoré. On n’a pas les informations claires sur les évènements et tout se passe à Conakry », a expliqué le président du Conseil des étudiants de l’Université de N’Zérékoré, Alphonse Chérif  avant de poursuivre : « C’est juste les étudiants de Sonfonia et de Gamal qui sont en train de faire la grève parce que j’ai appelé tous les amis de l’intérieur, ils m’ont fait comprendre que les inscriptions et réinscription continuent ».

Enfin, Alphonse Chérif a demandé à ses amis étudiants de suivre ceux qui sont devant, d’être toujours sur la même voie, ne pas aller en rang dispersé.

Jules Lamilé Kombadouno guineetime.info

N’zerekoré

624 46 75 73