Urbanisme-Grand Conakry : les Directeurs communaux et préfectoraux à l’école de la collecte des données urbaines

0
389

Les Directeurs en charge de l’Urbanisme aux niveaux communal et préfectoral du Grand Conakry et la Directrice régionale de l’Urbanisme de Conakry étaient en session de travail le jeudi 10 décembre dans un réceptif de la place à Conakry. Au centre de la rencontre, le partage d’informations sur la méthodologie de la collecte des données urbaines.

Organisé par le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire à travers la Direction nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme en étroite collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour les Etablissements Humains (ONU-Habitat), cet atelier avait  un double objectif : expliciter à l’attention de la vingtaine de participants, l’application de la Matrice des fonctions dans ses objectifs, ses principes et sa méthodologie ; et partager pour une meilleure appropriation, le questionnaire créé à partir de l’outil Kobo Toolbox en ligne.

En effet, la Matrice de fonction est une méthodologie qui consiste à collecter les données urbaines (Agriculture, commerce, finance, santé, éducation…) sur la base d’un questionnaire à remplir en ligne par les responsables en charge de l’Urbanisme des six (6) préfectures du Grand Conakry, ceux des cinq communes de Conakry ainsi que la Directrice régionale de l’Urbanisme de Conakry et cinq cadres de la DATU.

En d’autres termes, selon les explications données, la matrice de fonction permet de comprendre et de spatialiser les forces et faiblesses de chaque agglomération urbaine ; les dynamiques économiques et sociales. Ce, en vue de la formulation des opportunités de développement économique et urbain pouvant être proposées dans le prochain Schéma Directeur du Grand Conakry. Telles l’amélioration du réseau routier, des infrastructures de santé, d’éducation, d’accès à l’eau et l’électricité etc.

Dans cette optique, en vue de mettre tous les participants au même niveau d’information, le questionnaire dans sa structuration et son fonctionnement a fait l’objet de présentation et d’explication de la part des équipes nationale et internationale de la Branche Planification participative de l’ONU-Habitat.   

Puis, pour allier la théorie à la pratique, le questionnaire a été projeté pour une séance de simulation de remplissage à l’attention de tous les participants, chacun à partir de son ordinateur portable ou smartphone.

A l’issue de cet exercice, les participants ont été priés de retourner dans leurs zones et structures respectives pour remplir le questionnaire avec les cadres techniques d’autres secteurs concernés par la collecte des données urbaines. Ces informations urbaines à collecter se déclinent en termes d’approvisionnement en eau et électricité ; d’assainissement public et gestion des déchets ; d’infrastructures de transports ; d’équipements éducatifs, sanitaires, culturels, sportifs etc.

Le présent atelier est une étape supplémentaire dans le développement du diagnostic et des scenarios de développement du Grand Conakry.

Pour rappel, le projet SANITA Villes Durables est un projet du Gouvernement guinéen en cours de mise en œuvre par le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU-Habitat) financé par l’Union européenne.

 Service de Communication

SANITA Villes Durables

ONU-Habitat/Guinée