Martyrs de l’église catholique en Guinée : Gama-Bèrèma (Lola) demande la reconnaissance de son martyr

0
704

Lola-Guinée : En 1937, un homme du nom de Legoura Bamba, a été assassiné à cause de sa foi chrétienne par ses parents à Gama-Bèrèma, un village situé à 45 km de Lola et à 81 km de N’Zérékoré la Guinée forestière. Aujourd’hui, 83 ans après sa mort, sa famille biologique demande la reconnaissance de l’église catholique de Guinée.

En séjour dans le village de Gama-Bèrèma, devenu aujourd’hui une sous-préfecture, le correspondant de guineetime.info a rencontré le doyen Koumö Bamba, dernier petit-fils vivant de Legoura Bamba. Cet homme du troisième âge a lancé un appel solennel à l’endroit de l’église catholique de Guinée, particulièrement au diocèse de N’Zérékoré, pour qu’elle reconnaisse son arrière-grand-père Legoura Bamba comme un des martyrs de l’église catholique dans la région forestière à l’image de Göpou Yaza de Kabiéta (N’Zérékoré).

Pour la petite histoire, Legoura Bamba, fils de Leboulö, est né en 1898 à Gama-Bèrèma et scolarisé à N’Zérékoré. Après quelques années d’études, les colons blancs lui choisiront comme chef des travaux pour superviser les travaux de construction des routes notamment dans la contrée de Beyla jusqu’à Lola. Le doyen Koumö Bamba, petit-fils de Legoura Bamba, témoigne : « Au retour à Gama-Bèrèma après les études et des activités menées avec les Blancs à l’époque, Legoura Bamba a promis de bitumer la route Lola-Cote d’Ivoire en passant par Gama-Bèrèma. Il a convoqué la population et leur a expliqué son programme. Les notables après analyse ont refusé l’idée de Legoura Bamba, car pour eux, quand les véhicules vont commencer à  passer ici à Gama-Bèrèma, les hommes ne seraient plus écoutés par leurs femmes et elles ne feront que ce qui leur semblent bon. C’est ainsi que Legoura Bamba a adhéré l’église catholique, après plusieurs années d’études à l’église catholique à son retour ici à Gama-Bèrèma, il a une fois de plus proposé la construction d’une église catholique, il a regroupé la population et leur a expliqué. Farouchement, les notables se sont opposés parce que pour eux, c’est une manière de découvrir leurs secrets. Alors, c’est à partir de là que les notables ont monté les gens contre Legoura Bamba. Soudainement, ils ont fait appel à un marabout de la Côte D’Ivoire, il s’appelait Laye et a commencé à faire le maraboutage contre Legoura Bamba ».

« Nos arrières-parents auraient estimé que Legoura Bamba voulait créer une mission catholique à Gama-Bèrèma pour détourner les secrets de la forêt sacrée et détourner leurs femmes. Ils l’ont envoyé dans la forêt sacrée, Legoura Bamba a demandé un silence et leur a dit : mes parents, j’ai fait l’aventure pour que le lendemain de Gama-Bèrèma soit meilleur et que nous sortons de cette souffrance. Comme vous voulez me tuer à cause de la mission catholique, je vais vous dire mon dernier mot : je suis prêt à partir chez le Tout-puissant Dieu, voilà une noix de cola blanche, tout enfant de Gama-Bèrèma qui fera de l’aventure, à son retour ici, tout ce qu’il va vous dire pour le bon développement de Gama-Bèrèma si vous ne le tuez pas, Gama-Bèrèma ne va jamais progresser. Ils ont tué Legoura Bamba en 1937 », a renchéri  Gata Bamba, président de district de Gama1.

« Le papa de Legoura Bamba avait accepté que son fils soit tué. Apres sa mort à Gama-Bèrèma, Legoura Bamba est apparu devant Laye le marabout quand celui-ci était sur le chemin du retour en Côte d’ivoire à N’Zoo. Il a tiré sur lui et il est tombé de son cheval. Quand Laye a repris connaissance, il s’est retourné à Gama-Bèrèma pour témoigner qu’il a été fusillé par Legoura Bamba à  N’Zoo. A son retour à Danané, il mourut », conclut le doyen Koumö Bamba.

Legoura Bamba fut baptisé en 1936 par les pères blancs sous le nom de Joseph Legoura Bamba. Il avait quatre femmes et était père de six enfants dont trois garçons et fut le fondateur de la mission catholique à Gama-Bèrèma. Le village de Gama-Bèrèma a actuellement une paroisse où Père Eugène Koulemou est Curé. Il se dit très satisfait du témoignage et demande à l’église catholique de satisfaire à la demande du petit-fils de Legoura Bamba.

Jules Lamilé Kombadouno guineetime.info 

De retour de Gama-Bèrèma

624 46 75 73