Relation journalistes-FDS : Un document synthèse présente pour une bonne collaboration

0
312

Conakry-Guinée : Un document issu du cadre de concertation journalistes et service de défense et de sécurité a été présenté ce mardi 22 décembre 2020.  C’est un document qui faciliterait les relations entre ces deux entités. Il s’inscrit dans le cadre de la sécurisation des journalistes dans l’exercice de leur fonction.

Son processus de mise en place de cadre concertation a été enclenché depuis 2018, dit-on.  Sa mise en place est partie d’un constat selon lequel les services de défense et de sécurité et les journalistes ont des relations peu commodes. Cet espace de dialogue et d’échange est basé sur le contenu du cadre juridique et institutionnel des entités qui l’a compose. Après plusieurs concertations, un document a été présenté.

M. Moussa Iboun Conté, membre de ce cadre de concertation, soutient : « C’est un document qui prend en compte la préoccupation des gens et des autorités, qui délimite le champ d’action des uns et des autres dans le strict respect du cadre de structure institutionnelle de chacune des entités. C’est un document de synthèse une fois que ce travail sera terminé, les membres de cadre de concertation vont rendre visite aux différents ministres intéressés par ce processus ».

Pour la pérennisation de ce cadre de concertation, Dr Dansa Kourouma, président du Conseil national des organisations de la société civile recommande : « Il faut accepter que chaque fois que l’occasion se présente que ces trois entités acceptent de dialoguer pour identifier les menaces potentielles et trouver des solutions avant que les menaces ne se mettent en place. Donc, c’est une attitude préventive qu’il faut avoir et non une attitude curative. Préventive c’est d’analyser le contexte des risques et de pouvoir faire des suggestions pour éviter que le pire ne soit produit ».

Le Directeur général de la Police nationale, représentant des forces de défense et de sécurité, le Général Ansoumane Camara alias Bafoe, exprime son soutien à cette initiative : « Je suis à votre disposition, la police nationale est à votre disposition, on fera tout pour que les conditions entre vous et nous soient améliorées. Et votre sécurité soit assurée tant dans le cadre du maintien d’ordre ou dans n’importe quel mouvement. Et je tiens fortement à la relation entre vous et nous pour que ce pays ait la paix. En tout cas, la police guinéenne est votre disposition, on fera tout pour vous protéger au péril même de notre vie ».

Après la présentation du document pour une relation apaisée et professionnel entre journalistes et services de défense et de sécurité, les membres qui composent ce cadre de concertation ont été également présentés.

Oumar Camara