Arrestation d’Alpha Condé : Accusé, Dr Sékou Goureissy Condé se défend

0
407

Conakry-Guinée : L’ancien ministre de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation Ibrahima Kalil Konaté K2 a, dans son livre intitulé «La détention arbitraire d’Alpha Condé, le rétablissement de la vérité», fait des révélations sur l’arrestation du Président Alpha Condé en 1998. Dans cette œuvre, K2 accuse l’actuel locataire du Palais de la Colombe Dr Ibrahima Kassory Fofana et l’ancien ministre de la Sécurité d’alors, Sékou Goureissy Condé, d’être les « instigateurs » de l’arrestation de l’opposant de Lansana Conté qui n’était autre qu’Alpha Condé à l’époque.

Joint ce vendredi 25 décembre par Guiinéetime.com, l’honorable Sékou Goureissy Condé a laconiquement répondu à l’auteur du livre : « Si Ibrahima Kalil Konaté a dit cela, dites-lui d’apporter des preuves, c’est tout », a-t-il lancé avant de rajouter : « Cela fait 22 ans déjà et moi j’ai toujours dit que je n’avais rien à avoir avec cette histoire même étant à l’époque ministre de la Sécurité. Il faut que la presse cesse de relayer certaines choses sans fondement et aller dire à K2 d’apporter d’abord des preuves de tout cela ».

Il faut rappeler que l’ancien ministre Ibrahima Kalil Konaté K2 dit ceci dans son œuvre : « A la fin de la campagne, sachant que tous les leaders de l’opposition avaient demandé fermement à la population de refuser les résultats s’il y avait fraudes, le gouvernement avait décidé de les mettre tous en résidence surveillée. En réalité, le Professeur Alpha Condé était celui qui était le plus visé et ils avaient décidé de l’arrêter. Le ministre de la Sécurité Sékou Goureissy Condé et son mentor Ibrahima Kassory Fofana étaient les plus acharnés ».

Moïse Rama Fils