Femme et Sports : L’autonomisation de la gent féminine au cœur d’une rencontre à Conakry

0
306

Conakry-Guinée : Le séminaire international Femme et Sport, placé sous le thème : « Autonomisation des Filles et Femmes par le Sport » de la zone 2 a ouvert ses travaux ce lundi 28 décembre à Conakry. Cette rencontre a mobilisé des membres du gouvernement,  des cadres du sport guinéen et beaucoup d’autres personnalités évoluant dans cette zone.

Dans son intervention,  le Secrétaire général du Comité National Olympique Guinéen, Ben Daouda Dansoko, a déclaré : « Le séminaire qui nous réunit ici a pour objet la recherche de stratégie et de plan d’action pouvant nous permettre dans une synergie de valoriser la femme par le sport dans  vos pays respectifs ». M. Dansoko a mis en exergue que le choix de la République de Guinée pour accueillir cet important événement de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) honore la Guinée à plus  d’un titre. « Donc, la présence massive des délégués est une démonstration éloquente de l’adhésion de nos comités et de nos gouvernements à l’autonomisation des femmes par le sport. Vous avez la responsabilité d’offrir aux sportifs de vos pays respectifs de quelque niveau que ce soit un environnement dans lequel la sportivité, la dignité, le travail, le respect et l’amitié sont un dénominateur commun. Cela signifie faire du sport un moteur d’inspiration, un moyen de former d’esprit et d’excellentes dirigeantes dans l’avenir », a rappelé M. Dansoko.

Jouant le rôle de l’avant pour la promotion de la femme en matière de sport en Afrique, la Guinée a pleinement été active dans le dudit domaine, pour preuve trois Guinéennes ont été récipiendaires du trophée CIO Femme et Sport. Il s’agit de feu Hadja Maladho Diallo, ex-présidente de la fédération guinéenne de Tennis, l’honorable Hadja Djéné Saran Camara, présidente de la Commission Antidopage du comité national olympique et sport guinéen et Mme Germaine Manguet, présidente de la commission Femme et Sport et directrice de l’Académie Nationale Olympique de Guinée (ANOG).

Pour sa part, Mme Folemina Portin, vice-présidente de la zone 2 de l’ACNOA et membre de la CIO, a exprimé toute sa gratitude pour les efforts fournis par les autorités guinéennes en matière de sport. « La Guinée, une  terre  d’accueil, nous remercions sincèrement les autorités pour l’engagement fourni pour que ce séminaire passe dans les meilleures  conditions. La Guinée est une source d’inspiration pour nous », dit-elle avant d’ajouter : « Le ministre des Sports et de la jeunesse du Mali, MOSSA AG ATTAHER, votre présence respective  à cet événement dans le contexte  particulier de COVID-19 que nous vivons a une signification particulière. C’est d’ailleurs, l’occasion pour moi  de saluer le choix du thème de cette année « femme et sport » démontrant encore une fois toute l’importance que nous accordons au développement du sport féminin qui prend de plus en plus une place prépondérante  dans le développement sportif international » a-t-elle laissé entendre.

Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Mouctar Diallo, représentant du gouvernement,  au nom de son homologue Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique, a exprimé sa satisfaction envers ces hôtes  pour leurs grandes mobilisations en faveur de cette assise. « Le sport sera plus coloré dans tous les domaines de la vie d’une nation  en invitant à mieux encadrer les filles et femmes de la zone 2. A cet effet, au nom du ministre d’Etat, ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow, le gouvernement reste entièrement engagé à votre disposition. Je reste convaincu que les résultats qui seront débattus dans le cadre de la pratique des sports en faveur des filles et femmes de la zone 2 », a martelé Mouctar Diallo.

Il faut rappeler que des satisfécits ont été décernés aux heureux récipiendaires  pour la promotion des filles et femmes  de la zone 2.

Amara Touré