Droits de l’Homme : L’INIDH décerne la palme des droits de l’Homme au ministre Mohamed Lamine Fofana

0
250

Conakry-Guinée : Ce mercredi 30 décembre, le ministre d’État, ministre chargé des Relations avec les institutions républicaines a été désigné à l’unanimité par l’ensemble des commissaires de l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) la Palme nationale des droits de l’homme. Ce prix est décerné chaque année par l’institution aux personnes physiques et morales afin d’inciter d’autres à s’inscrire dans le domaine de la prévention et de la lutte contre les violations des  droits de l’homme en République de Guinée.

La cérémonie de remise a eu lieu ce mercredi dans un réceptif hôtelier de la place. A cette occasion le président de l’INIDH, Alya Diaby, est revenu sur le choix de l’homme. « L’institution nationale indépendante des droits humains espérant vous encourage à défendre et à mieux protéger à l’avenir les droits humains. La palme nationale des droits humains vous ait décernée pour servir de preuve historique de votre attachement à la cause des droits de l’homme en Guinée. Ce prix comporte le trophée et un montant symbolique (5.000.000GNF) et je vous souhaite bonne jouissance », a-t-il déclaré.

Ce prix lui a été remis par le représentant du Haut-Commissaire des droits de l’homme en Guinée.

Dans son discours de circonstance, l’heureux récipiendaire a remercié l’INIDH pour le choix de sa personne. « C’est avec un plaisir immense que je reçois ce prix. Ce prix provient de l’institution des droits humains, cela me va droit au cœur. Monsieur le Président de l’institution et mesdames messieurs les  commissaires, je vous remercie très sincèrement de cet honneur que vous me faites. J’ai reçu beaucoup de prix, mais ce prix me va droit au cœur parce que c’est la première fois de recevoir un prix dans le domaine des droits de l’homme. Je renouvelle l’engagement de vous accompagner jusqu’à la réussite de la mission de cette institution en Guinée », a affirmé le ministre Mohamed Lamine Fofana.

Il faut rappeler que la première édition en 2018, le prix a été décerné à l’archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Koulibaly et le grand Imam de la mosquée Fayçal, El Hadj Mamadou Saliou Camara. Celui de 2019 a été remis à Mme Binta Nabé.

Oumar Camara