Suspension du Livre de K2 : Sansy Kaba Diakité met les points sur le «i»

0
253

Conakry-Guinée : Le Directeur des Éditions Harmattan Guinée se veut clair dans la polémique de la suspension du livre de l’ancien ministre de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté (K2), « La détention arbitraire d’Alpha Condé, rétablir la vérité ». Ce jeudi 31 décembre, la maison d’Edition est sortie de son silence pour apporter des éclaircissements sur la suspension de la vente du livre.

Sanssy Kaba Diakité persiste sur le caractère éditorial et de diffusion de tout œuvre que sa maison a le privilège de faire et soutient que la responsabilité du contenu d’un ouvrage est de son l’auteur : « Sansy Kaba n’est pas là pour censurer les écrits des uns et des autres. Et puis notre politique éditoriale des Éditions Harmattan, c’est l’utilité et la qualité. On n’est pas là pour censurer qui que ce soit », a-t-il tranché. Poursuivant, le patron de l’Harmattan-Guinée indique que la suspension du livre était le souhait de l’auteur, il qu’il n’avait qu’à le respecter. « Quand un auteur demande à son éditeur de mettre l’ouvrage de côté parce que… parce que… parce que… il faut respecter. C’est quand-même lui qui a demandé (…) Pour la paix dans le pays, pour l’unité de notre nation, il faut comprendre qu’on peut faire des concessions. Il faut que les Guinéens aussi comprennent. Je respecte l’avis des uns et des autres sur le sujet, mais on doit comprendre que l’histoire mérite d’être racontée et de la belle manière », a martelé le numéro 1 de l’Harmattan-Guinée.

Dans ces argumentations, Sanssy Kaba Diakité fait savoir que l’objectif dans ce cadre était de dire ce qui s’était passé dans le pays. Et pour ceux-là qui ne sont pas d’accord sur les faits, ceux-ci peuvent réagir afin d’établir la vérité. « On commence à comprendre beaucoup de choses liées à cette affaire. Nous savons aujourd’hui que le Ministre Goureissy Condé (Ministre de l’intérieur et de la sécurité en 1998 ndlr) n’était pas du tout au courant de cette arrestation. Nous savons aujourd’hui que le Premier Ministre Kassory (Premier Ministre en 1998 ndlr) n’était pas du tout liée à cette arrestation également parce que d’autres l’ont dit. Si c’est cela, pour rétablir la vérité, Goureissy ou Kassory peuvent réagir et faire un livre afin d’expliquer très bien à la population que ce n’était que des rumeurs », a sollicité M. Diakité.

Ledit livre à polémique a été publié depuis le 16 juillet, ce qui prouve à suffisance que c’est loin d’un complot contre qui que ce soit. Surtout à l’approche de la formation d’un nouveau gouvernement. Le Directeur des Éditions Harmattan Guinée se dit heureux que la vérité jaillisse dans cette situation.

Moïse Rama Fils