N’Zérékoré : Le journaliste Alexis Kolié convoqué à la Police

0
544

N’Zérékoré-Guinée : Accusé pour diffamation et dénonciation calomnieuse, le journaliste Alexis Kolié de la radio Espace FM Forêt et correspondant du site mosaïqueguinee a été convoqué par le commissariat central de la police de N’Zérékoré où une plainte a été déposée par l’ancien ministre de la Santé, Nyankoye Édouard Lamah, fils ressortissant de Yomou. L’ancien ministre se dit diffamé et calomnié dans un conflit domanial dans le district d’Ouéta, préfecture de Yomou.

Le journaliste Alexis Kolié explique les faits qui lui sont reprochés : « J’ai été appelé hier par un agent que je devrais me présenter au commissariat central de la police. Alors, je lui ai demandé qu’est-ce qu’il y avait ? Il s’est réservé de me donner des détails, je lui ai fait comprendre que s’il avait un problème qu’il essaie de formuler cela en convocation et me la déposer. Donc hier, dans l’après-midi, j’ai reçu la plainte sous couverte de radio Espace Forêt, je devrais me présenter ce mardi 05 janvier 2021. Alors, je suis venu à 9h 30 et j’étais accompagné par mon directeur régional d’Espace FM Forêt, on lui a demandé à ce qu’il se retire pour que je sois auditionné. Mais puisque nous sommes régis par un organe qui est la Haute autorité de la communication (HAC), on s’est tous rendus compte que la procédure avait déjà été biaisée. Parce que moi je travaille pour un organe, on aurait pu écrire la convocation au nom de l’organe au lieu que cela me soit personnellement adressé. Donc, cela été tout suite souligné par mon directeur régional et il a été clair là-dessus et il a dit vaut mieux aller devant le procureur et s’il y a des explications que cela soit devant lui. C’est comme cela, ils m’ont passé à l’audition durant 30 minutes ».

Le ministre Nyankoye se sent offenser dans un article publié par nos confrères de mosaiqueguinee. Il s’agit d’un conflit domanial dans lequel il est accusé par les citoyens du district d’Ouéta pour son « soutien » à un certain Théophile Gbanamou avec qui 94 familles sont en conflits. « Il y avait des manifestations qui ont été prévues de ce côté, on s’est rendu personnellement chez le ministre Édouard, je lui ai appelé, il s’est abstenu de tout commentaire. Vous allez peut-être comprendre dans l’article que les citoyens ont réagi, mais lui et Théophile Gbanamou, le principal concerné, ils se sont réservés de communiquer. C’est une histoire très claire devant le procureur, je peux mieux expliquer », insiste le journaliste Alexis Kolié.

Affaire à suivre…

Jules Lamilé Kombadouno

guineetime.info

N’Zérékoré

624467573